Amazon Go : l’épicerie du futur ouvre ses portes au grand public à Seattle

Marketing

Après une phase de test de plus d’un an, le premier magasin Amazon Go (épicerie sans caisses) ouvre ses portes au grand public.

Amazon avait ouvert une épicerie du futur Amazon Go pour ses employés à Seattle dans le cadre d’une expérimentation en décembre 2016.

Après quelques problèmes techniques, qui ont retardé l’ouverture, le premier Amazon Go va ouvrir ses portes au grand public ce lundi.

L’épicerie de près de 170 mètres carrés, située au 2131 de la 7e Avenue (au croisement de la 7e Avenue et de Blanchard) à Seattle, sera ouverte du lundi au vendredi de 7 h à 21 h.

Elle se présente comme une épicerie de dépannage sans caisse et donc sans file d’attente.

Les clients doivent au préalable télécharger l’application Amazon Go qu’ils lanceront depuis leur smartphone en entrant dans l’épicerie. Ils peuvent ainsi valider leur entrée en magasin avec l’app embarquée sur leur smartphone et une borne sans contact.

Grâce à des caméras (pour la vision assistée par ordinateur), des capteurs et d’autres technologies, dont le deep learning (technologie d’intelligence artificielle basée sur les “réseaux neuronaux”), les marchandises sont suivies : ce qui est retiré d’une étagère d’un rayon est comptabilisé sur l’app Amazon Go, tandis que si le produit est remis en rayon, il est automatiquement décompté.

Les clients sont facturés dès qu’ils quittent le magasin.

Les mêmes en Europe ?

La firme de Jeff Bezos a pu expérimenter pendant plus d’un an avec le premier Amazon Go, testé auprès de ses employés.

De quoi essuyer les premier plâtres et peaufiner sa technologie. Il paraissait notamment difficile de gérer des situations avec plus d’une vingtaine de clients dans le magasin, indiquait le Wall Street Journal.

Avec l’épicerie Amazon Go, les clients n’ont qu’à prendre physiquement les produits qu’ils désirent dans les rayons : « Pas de files d’attente, pas de vérification en sortie. ».

Une fois ses emplettes terminées, le client n’a alors plus qu’à se diriger vers la sortie du magasin pour boucler le processus d’achat : validation automatique du panier, règlement de la transaction et accusé de réception dématérialisé via l’application Amazon Go.

Il s’agit d’une expérience baptisée « Just Walk Out Shopping ».

Le géant de l’e-commerce se tourne de plus en plus vers les magasins physiques. Durant l’été dernier, Amazon a ainsi fait l’acquisition de Whole Foods pour 13,7 millions de dollars.

À mi-chemin entre e-commerce et achat physique, Amazon Fresh a également été lancé à Seattle initialement, puis à Londres. Ce service permet de livrer les clients Amazon Prime entre 7 h et 23 h après la commande.

Pour l’heure, Amazon ne s’est pas étendu sur l’avenir et le développement d’Amazon Go. On ne sait donc pas si le groupe prévoit de lancer des hypermarchés de ce type et s’il est prévu d’associer cette technologie aux magasins de la chaîne Whole Foods. Toujours est-il que d’autres épiceries de ce type devraient voir le jour : aux Etats-Unis mais aussi en Europe, à commencer par le Royaume-Uni.

(Crédit photo : @Amazon)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur