Amazon Web Services veut “décomplexer” les entreprises face au “cloud complexe”

Cloud

Avec CloudFormation, le pôle BtoB d’Amazon propose un kit d’outils permettant de développer plus facilement des applications sophistiquées dans le cloud.

Les développeurs et les entreprises disposent désormais d’une nouvelle façon de développer des applications cloud via Amazon Web Services (AWS) CloudFormation.

Le pôle BtoB du pionnier du commerce électronique continue d’innover autour de sa plate-forme cloud afin d’offrir plus d’opportunités en exploitant son service Amazon Elastic Compute Cloud.

Comment présenter AWS CloudFormation ? C’est une nouvelle dimension cloud apportée gratuitement à ses clients.

Plus récemment, AWS a lancé Elastic Beanstalk, qui permet aux développeurs de déployer et de gérer des applications plus facilement à travers le cloud AWS.

Avec la nouvelle offre, les clients peuvent utiliser des gabarits avec des échantillons CloudFormation ou créer leurs propres templates. L’objectif étant de définir les ressources AWS qui seront employées pour faire tourner cette application.

AWS CloudFormation a vocation à gérer la complexité de l’attribution des ressources en fonction des besoins (provisioning) de manière à ce que les développeurs n’aient pas besoin de s’inquiéter du séquençage (“sequencing” dans la version originale) ou des “interdépendances” (“interdependencies”).

AWS CloudFormation est disponible sans surcoût. Les clients paient uniquement pour les ressources AWS exploitées pour faire tourner leurs applications.

Avec cette nouvelle formule, les clients “décrivent” les ressources requises et la manière dont elles seront attribuées en fonction des besoins.

Par exemple, les gabarits AWS CloudFormation prendront en charge les jonctions avec d’autres services comme les instances Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) à associer avec Elastic Load Balancer ou Amazon Elastic Block Store (Amazon EBS).

Ces gabarits libèrent la main des développeurs qui n’ont plus à se soucier des paramètres d’interdépendance entre les ressources.

C’est un gain de temps car les clients peuvent utiliser les gabarits AWS CloudFormation pour copier à volonté des couches d’infrastructures déjà exploitées. Ils ne sont pas obligés de re-créer des couches indispensables pour chaque nouveau déploiement.

“L’idée de CloudFormation nous est venu à l’esprit lorsque nous avons développé nos propres applications au-dessus d’AWS”, déclare Adam Selipsky, en qualité de Vice-Président d’Amazon Web Services.

“Au lieu de répéter les même procédures visant à construire des infrastructures et de gérer au coup par coup et manuellement les dépendances entre chaque ressource, les équipes de développeurs peuvent créer des ‘templates’ afin de manière le volet ‘provisioning’ de manière fluide”, poursuit-il. “Une manière de faciliter la tâche aux entreprises et développeurs qui peuvent se concentrer sur le développement des applications.”

Les clients peuvent gérer les gabarits CloudFormation et déployer les couches de ressources associées via la console AWS Management Console, les outils de commandes d’instruction CloudFormation ou les interfaces de programmations (API).

Il reste toujours possible de recourir à des prestataires tiers. Ainsi, Ylastic, un partenaire intégrateur d’AWS, propose une console de gestion unifiée aux clients cloud d’Amazon.

“Nous avons intégré la gestion d’AWS CloudFormation dans nos services Ylastic. Ce qui simplifie le déploiement de ressources et l’élaboration d’une vaste gamme d’applications pour les entreprises dans l’environnement cloud”, déclare Prabhakar Chaganti, CTO (chief technology officer, équivalent DSI) chez Ylastic.

Adaptation en français d’un article eWeek.co.uk : Amazon Targets Complex Clouds With AWS CloudFormation (25/02/11)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur