Comment AMD aborde le virage Windows 8

A l’instar d’Intel, AMD veut surfer sur la sortie de Windows 8. Le fondeur diversifie ses angles d’attaque avec en point de mire la mobilité et les serveurs.

AMD Windows 8 microprocesseurs Hondo Opteron Radeon

AMD cherche aussi à profiter de la sortie de Windows 8.

PC fixes, potables, tablettes : au 26 octobre, date de sortie de Windows 8, AMD recensait 125 concepts de produits voués à embarquer ses semi-conducteurs, qu’il s’agisse de processeurs (CPU), de solutions graphiques (GPU) ou de puces tout-en-un (APU).

En tête d’affiche, le Z-60, plus connu sous l’appellation « Hondo« . Ce composant de type SoC (« System-on-a-Chip », combinant partie calcul et solution graphique sur une même puce) est la réponse apportée à Intel sur le terrain des processeurs basse consommation.

Il est destiné à trouver place sur les tablettes et les convertibles, avec comme principaux arguments l’USB 3.0, la compatibilité avec les applications Windows 7, une consommation inférieure à 5 W et un GPU Radeon HD 6250 dit « 5 à 6 fois plus performant que l’Intel HD Graphics.

Le tableau est plus sombre en matière de dissipation thermique et d’épaisseur des produits qui l’intègreront (pas moins de 10 mm), mais surtout, les OEM ne semblent pas se bousculer au portillon.

Quoique distance sur le marché du desktop, AMD a plus de recul. Sa série FX adopte l’architecture Piledriver et s’enrichit de processeurs destinés à supporter les lourdes charges inhérentes au traitement du son et de l’image (jeu, multimédia, création).

Les fabricants ASRock, Asus, Gigabyte et MSI apportent leur concours dans la démarche. Ils doteront certaines de leurs cartes mères de ces CPU affichés à moins de 200 dollars, de 4 à 8 coeurs, pour une fréquence d’horloge pouvant atteindre les 4 GHz.

Avec la technologie Start Now, l’initialisation de Windows 8 est accélérée. Sur une configuration en SSD, l’optimisation de la séquence de démarrage abaisse le délai à 8 secondes sur les APU Trinity.

Autre pan de l’offensive, les solutions graphiques, réunies sous la bannière Radeon (ex-ATI).

Avec DirectX 11, Windows 8 s’ouvre plus encore à l’accélération matérielle, en 3D, mais aussi en 2D, avec notamment un moteur de rendu du texte actif dans les navigateurs Web, les suites bureautiques, etc.

AMD exploite cette opportunité, mais se concentre également sur le rendu de la 3D stéréoscopique (sans lunettes) et sur la rotation de l’affichage.

Ces technologies, les nouvelles cartes graphiques séries HD 7700, 7800 et 7900 les implémentent. Elles se basent sur l’architecture GCN, gravée en 28 nm, avec jusqu’à 32 unités de traitement.

La technologie PowerTune régule la consommation d’énergie en fonction des ressources sollicitées ; Eyefinity régit l’expérience multi-écrans ; enfin, App Acceleration est lié à l’AppZone, un parc d’applications optimisées pour les plates-formes AMD.

A l’autre bout de l’infrastructure, côté serveurs, l’Opteron 6300 est la nouvelle vedette.

Dédié aux applications hautement parallélisées (cloud, big data, HPC), ce microprocesseur basé sur l’architecture Piledriver dispose d’une forte capacité de montée en puissance, avec jusqu’à 16 coeurs par socket et un support de la RAM 4 canaux à 1866 MHz.

AMD évoque un gain en performance de 24% et une consommation rabotée de 40% par rapport à la précédente génération (6200).

A l’horizon 2014, des Opteron 64 bits basés sur des puces ARM Cortex-A15 devraient voir le jour. AMD compte exploiter leur rapport performance par watt et leur haut niveau d’intégration.

Crédit image : bluedarkat – Shutterstock.com

———– Quiz ITespresso.fr ————-
Windows 8 n’a-t-il plus de secrets pour vous ?
Evaluez vos connaissances sur notre quiz spécial nouvel OS de Microsoft
——————————————–

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Comment AMD aborde le virage Windows 8

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

11:17:58