AMD introduit ses nouveaux processeurs Opteron “mille”

Mobilité

Les nouveaux Opteron double coeur introduisent un nouveau socket qui assure la
transition vers les futures versions quatre coeurs.

AMD a présenté, hier mardi 15 août 2006, la nouvelle génération de sa plate-forme Opteron pour serveurs et stations de travail. Rebaptisée “mille” (modèles 1000, 2000 et 8000), les nouveaux processeurs sont issus de la révision F de la puce et exploitent le nouveau socket du même nom. Rappelons que le premier chiffre du numéro désigne le type de plate-forme auquel il se distingue : 1 pour les machines monoprocesseur, 2 pour les serveurs à 2 processeurs et 8 pour les configurations jusqu’à 8 processeurs.

Pas moins de 24 modèles double coeur sont lancés dans des prix de gros qui s’échelonnent de 316 dollars (pour l’Opteron 2210 HE) à 2 649 dollars (Opteron 8220 SE). Les tarifs des 6 modèles 1000 n’ont pas encore été annoncés à l’exception des modèles 1 218 proposé à 749 dollars et 1220 SE à 899 dollars. Les modèles 1000 supportent l’actuel socket AM2 (à 940 broches) tandis que les 2000 et 8000 évoluent vers le nouveau socket F (à 1207 contacts). Les Opteron disposent d’1 Mo de mémoire cache de niveau 2 et sont gravés en 90 nanomètres.

AMD introduit pour l’occasion trois niveaux de dégagement thermal (DTP pour Termal Design Power) : les versions de base consomment 95 watts pour les processeurs sur socket F et 103 watts pour la plate-forme AM2 (modèles 1000). Les puces estampillées HE se limitent à 68 W à performances équivalentes, selon AMD. Leur prix est en conséquence plus élevé. Les processeurs SE visent les performances optimales avec une fréquence d’horloge de 3 GHz pour une consommation de 120 W(Socket F) et 125 W (AM2). Globalement, les fréquences d’horloge des nouveaux Opteron s’échelonnent de 1,8 à 3 GHz.

Outre l’optimisation de l’énergie qui caractérise les nouvelles architectures processeurs, tant chez AMD que chez Intel avec les Core 2 Duo, les Opteron ” Mille” se distinguent essentiellement par deux nouveautés technologiques : le support de la DDR2 (800 pour les modèles 1xxx et 667 pour les séries 2xxx et 8xxx) à travers son contrôleur mémoire intégré; et l’introduction de la technologie de virtualisation AMD-V (voir édition du 3 juillet 2006).

Celle-ci devrait simplifier la mise en place de solutions de virtualisation proposées par nombre d’éditeurs, VMWare et Microsoft (avec Vista) en tête ou encore le projet open source Xen. La DDR2 et AMD-V sont déjà supportés par les processeurs mobiles Turion 64 X2 (voir édition du 17 mai 2006) et Athlon 64 (voir édition du 19 mai 2006) récemment mis sur le marchés.

Avec cette nouvelle génération de processeurs, AMD entend répondre aux besoins toujours grandissants de performances réclamés par l’industrie tout en apportant un soin particulier au problème de la consommation électrique par le “performance par watt”. Dans cet esprit, le socket F accueillera d’ici un an l’Opteron Quad Core, un processeur à quatre coeurs de calcul qui fonctionnera sur un DTP équivalent à celui des Opteron “mille”. Ce qui garantira aux clients une évolution potentielle en terme de performances sans augmenter considérablement les coûts en besoins énergétiques.

Les nouveaux Opteron viennent concurrencer les Xeon Woodcrest récemment commercialisés par Intel (voir édition du 27 juin 2006). IBM, Sun, HP et d’autres constructeurs ont déjà annoncé soutenir la nouvelle plate-forme d’AMD. Sun, notamment, présente une nouvelle gamme de serveurs Sun Fire et Sun Ultra x64 basée sur les nouveaux Opteron 2xxx. Pour 2006, “AMD espère doubler le nombre systèmes à base de processeurs Opteron proposés par les intégrateurs [?M]”, précise Randy Allen, vice-président et responsable de la division serveur et station de travail chez AMD.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur