AMD souffle le chaud et le froid

Mobilité

Malgré des résultats trimestriels moins catastrophiques que prévus, AMD a frappé les investisseurs au plexus en annonçant le départ de son président Atiq Raza.

Le principal concurrent d’Intel, le fondeur AMD, a estomaqué les investisseurs en annonçant le départ surprise d’Atiq Raza, le président de la société. Proche de Jerry Sanders, le fondateur et actuel Pdg d’AMD, Raza avait rejoint la société en 1996 avec le rachat de Nexgen, une société qu’il avait lui même fondée.

La mauvaise nouvelle a toutefois été atténuée par l’annonce des résultats trimestriels moins catastrophiques que prévus. AMD enregistre 162 millions de dollars de pertes au deuxième trimestre 1999, soit une perte nette de 1,10 dollar par action. Les analystes prédisaient 1,26 dollar de perte par action.

Pour sortir du rouge, AMD compte désormais sur Athlon, un processeur haut de gamme censé tailler des croupières au Pentium III d’Intel (voir édition du 25 juin 1999).

Pour en savoir plus :

* http://www.amd.com (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur