Amères cartes de voeux pour Microsoft

Régulations

Microsoft a perdu le premier round d’un procès contre un petit éditeur de cartes postales électroniques.

Blue Mountain en est encore toute ébouriffée. Cette petite société américaine a réussi à faire plier le géant Microsoft en lui imposant, avec la bénédiction d’un juge californien, de tout mettre en oeuvre pour corriger un défaut de la version bêta d’Internet Explorer 5.0. Résumons les faits. La modeste compagnie, implantée dans le Colorado, propose aux internautes d’éditer sur son site Web une carte de voeux électronique destinée à un proche. Un mail personnalisé file alors droit dans la boîte aux lettres de l’heureux destinataire, l’invitant à découvrir sa missive colorée. C’était du moins oublier les sautes d’humeur du gestionnaire de messages électroniques d’Explorer 5.0, Outlook Express. Celui-ci reléguait à la poubelle les mails provenant du site ! La cause de cette erreur : un filtre anti-spam un peu trop zélé. Selon Blue Mountain, ce dysfonctionnement radical coïncide étrangement avec la mise en ligne gratuite par Microsoft d’un service analogue de cartes postales électroniques. Au terme du procès, l’éditeur mondial a été condamné a tout mettre en oeuvre auprès de Blue Mountain pour réparer le défaut.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur