Le chiffre Android du jour : 25 milliards de téléchargements sur Google Play

MobilitéOS mobiles
logo Google Play

L’essor d’Android (68% du marché mondial des smartphones) déteint sur Google Play, qui dépasse le cap des 25 milliards de téléchargements d’applications.

Google Play franchit un nouveau cap.

Après 4 ans d’existence, l’ex-Android Market dépasse le seuil hautement symbolique des 25 milliards de téléchargements. D’applications, s’entend.

Pour l’occasion, une promotion à tarif unique s’applique sur les jeux d’éditeurs de renom tels Electronic Arts, Gameloft et Rovio.

Tous les titres concernés s’affichent, pour une durée limitée, à 25 centimes.

Mais ces ristournes concernent aussi les nouveaux contenus qu’héberge, depuis ses débuts au printemps, le successeur de l’Android Market.

Google Play intègre en effet un répertoire musical de plus de 20 millions de chansons, mais aussi une généreuse filmothèque et une bibliothèque numérique.

D’une communication sur l’un de ses blogs officiels, Google décrète les soldes sur 25 films “incontournables“, pour autant d’albums à succès, de livres électroniques et de magazines.

Si Google Play référence aujourd’hui, tablettes et smartphones confondus, 675 000 applications, cet écosystème ne s’est pas fait en un jour.

La musique a ouvert le bal. A la mi-mars ont suivi les films, proposés à la location, sur le modèle du paiement à l’acte, avec des tarifs comparables à ceux en vigueur sur la plate-forme Apple iTunes : 3,99 euros et un supplément d’un euro pour une version haute définition.

Au catalogue, les productions des studios Disney, NBC Universal, Sony Pictures et de la Warner côtoient celles d’indépendants tels EuropaCorp et Wild Side.

Les e-books, magazines et autres ouvrages au format numérique n’ont pris leurs aises en France qu’à la mi-juillet, avec dans la boucle les principales maisons d’édition : Hachette, Gallimard et Editis (La Découverte, Le Cherche-Midi, Nathan).

Plus récemment ont débarqué des cartes-cadeaux d’une valeur de 10, 20 ou 50 dollars, mais dont la disponibilité se limite pour l’heure aux Etats-Unis, chez RadioShack, Target et GameStop.

Alors que l’OS mobile Android, toujours ancré dans une dynamique de croissance, compte désormais sous sa coupe 500 millions de terminaux activés peuple au dernier pointage 68% des smartphones, Google Play en tire les bénéfices.

Fin 2011 était franchi le cap des 10 milliards de téléchargements.

En juin dernier, l’on atteignait le seuil des 20 milliards. Trois mois plus tard, il est déjà question de ces 25 milliards, une barre que l’App Store a également dépassée en un peu moins de 4 ans.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur