Android Auto : Google sensibilise les développeurs à la sécurité routière

CloudMobilitéOS mobiles
android-auto-securite-routiere

Au nom de la sécurité des conducteurs, Google restreint la marge de manoeuvre des développeurs qui souhaitent rendre leurs applications compatibles avec Android Auto.

En juin dernier, dans le cadre de sa conférence développeurs annuelle organisée à San Francisco, Google levait le voile sur Android Auto*.

Cette plate-forme logicielle conçue pour le marché automobile doit permettre d’exploiter les fonctions des smartphones Android directement sur le tableau de bord des véhicules : piloter la lecture de musique, passer des appels téléphoniques, contrôler Google Now par la voix… Mais toutes ces interactions doivent se faire sans perturber la conduite. C’est précisément sur la sécurité routière que Google met l’accent. Les développeurs qui souhaitent rendre leurs applications avec Android Auto devront respecter un cahier des charges contraignant “afin de s’assurer que l’utilisateur garde l’œil sur la route”.

Principale restriction inscrite dans le guide de bonnes pratiques tout juste publié : l’impossibilité de modifier l’interface par défaut, sauf pour les couleurs de certains éléments, les images de fond et les icônes déclenchant des actions. Censées garantir davantage de confort à l’utilisateur, ces mesures sont aussi, pour Google, une condition sine qua non à l’obtention des certifications de sécurité délivrées par les constructeurs et les autorités.

Du côté des développeurs, il n’y aura pas besoin de réécrire le code des applications : il suffira d’y implémenter un module qui permettra au smartphone de communiquer avec le tableau de bord. Jusqu’a 4 actions principales – et 4 “secondaires” – seront supportées en plus du retour à l’écran d’accueil.

Un mode “nuit” assombrira automatiquement en lien avec les capteurs de luminosité embarqués. Google mise aussi sur la dimension prédictive de sa plate-forme, qui émettra par exemple des notifications à l’approche d’un embouteillage ou qui affichera un rappel de l’agenda juste avant l’arrivée au travail.

Au-delà de l’automobile, Google cherche aussi à conquérir le salon numérique avec Android TV et les objets connectés avec Android Wear.

* Inscrit dans le prolongement de l’initiative Open Automotive Alliance dévoilée en début d’année, Android Auto réunit des partenaires éditeurs comme Spotify et Pandora, ainsi qu’une trentaine de constructeurs parmi lesquels Ford, Honda, Chevrolet, Kia et Chrysler.

android-auto-sdk

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’électronique embarquée dans les automobiles ?

Crédit illustration : Palto – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur