Android Ice Cream Sandwich préfère les processeurs OMAP

CloudMobilitéOS mobiles
Android Ice Cream Sandwich

Notion Ink dynamite l’écosystème Android et annonce pour fin octobre la disponibilité d’Ice Cream Sandwich, un OS qui s’accommoderait plus aux processeurs TI OMAP qu’aux Nvidia Tegra.

A défaut d’une date officielle de sortie, la fourchette temporelle se précise concernant Ice Cream Sandwich, la version 4.0 du système Android. Rohan Shravan, P-DG de Notion Ink, annonce une disponibilité à la fin octobre, sur une plate-forme de référence : l’OMAP de Texas Instruments.

Ce même Rohan Shravan avait déjà fait parler de lui en anticipant l’arrivée de Gingerbread, la version 2.3 de l’OS de Google, dédiée aux smartphones et aux tablettes low cost.

Le voici qui remet le couvert sur le blog de sa société, par l’entremise d’un billet qui fait mention de la distribution, dans les dernières semaines d’octobre, de quelques exemplaires d’une version OEM munie d’un processeur TI OMAP.

Les équipes de Notion Ink figureraient en tête de liste parmi les candidats à l’obtention du code source d’Android Ice Cream Sandwich. Ce qui augurerait d’une première mise à jour du noyau dès le mois de novembre.

Au programme, une meilleure prise en charge des caméras intégrées, la gestion de l’hibernation sur les plates-formes ARM et des améliorations graphiques, parmi lesquelles une diminution de l’effet de rémanence et un meilleur rendu des éléments en mouvement.

Mais une minorité de terminaux en bénéficierait à si court terme. Et pour cause, à en croire Rohan Shravan, les processeurs de la gamme OMAP feraient preuve de plus de stabilité que leurs homologues de Nvidia.

Privilégiés de raison plus que de passion (ils sont minoritaires sur le marché), les semi-conducteurs de Texas Instruments feraient donc office de bêta-testeurs en lieu et place des très répandus Tegra.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur