Fonction Anti-Theft : Intel protège les ordinateurs contre le vol

Mobilité

Intel met à disposition du grand public les composantes de sécurisation implémentées dans les processeurs compatibles (gamme Core 2ème et 3ème génération). La licence ainsi acquise est valable un an pour un portable.

Intel pousse sa technologie Anti-Theft auprès du grand public après avoir proposé ses fonctions sur les ultrabooks pour les entreprises.

Le fondeur de Santa Clara propose à la vente, sur certains sites marchands tel Pixmania, des cartes d’abonnement au tarif unique de 29,90 euros.

La licence ainsi acquise est valable un an pour un portable.

Elle permet d’activer les composantes de sécurisation implémentées à même les processeurs compatibles, en l’occurrence les Core de 2ème et 3ème génération (Sandy et Ivy Bridge).

Comme le laisse suggérer son appellation, Anti-Theft est censée protéger les ordinateurs portables contre le vol.

Sa disponibilité est signalée par un pictogramme triangulaire distinctif. Il y figure une main noire sur fond jaune.

Lorsque l’ensemble est mis en fonction, les données sont chiffrées et placées dans une zone sécurisée, le coffre-fort numérique “Secure Data Vault”. Ne peut alors y accéder que le propriétaire de la machine.

En cas de force majeure, intervient le blocage à distance, avec néanmoins un inconvénient récurrent : la nécessité d’une connexion au réseau.

Typiquement à Internet, mais aussi en second lieu aux ondes mobiles, la désactivation pouvant également s’effectuer par envoi d’un texto.

Autre option, le blocage automatique, plus contraignant en soi, mais radical, si l’ordinateur a un comportement jugé “anormal”.

Par ce qualificatif, s’entend la multiplication des tentatives d’identification infructueuses, la non-connexion à une ligne Internet donnée pendant un certain temps, l’absence d’interaction avec un serveur central, l’enlèvement de la pile CMOS, etc.

Quiconque mettra la main sur la machine – perdue ou volée – verra s’afficher un avertissement signé d’Intel, dans la langue qu’aura sélectionnée au préalable le propriétaire.

Un message personnalisé notifiera le découvreur qu’il lui est impossible d’utiliser l’ordinateur et l’invitera ainsi à le restituer.

Possession reprise, un simple mot de passe personnel suffit à relancer le système pour retrouver les données telles quelles.

Anti-Theft est implémenté à même les puces. La routine s’exécute avant même l’initialisation du BIOS. L’interversion du disque dur n’y change rien.

La vidéo ci-dessous résume le concept :

Crédit image : © herreneck – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur