Anti-trust : Novell rappelle Microsoft au bon vieux temps de Windows 95

Cloud
Justice brevets Proview Technology Apple iPad

Novell envisage de relancer une affaire initiée en octobre dernier et conclue deux mois plus tard sans verdict. L’éditeur incrimine Microsoft pour abus de position dominante avec Windows 95.

Novell pourrait relancer en cour d’appel une affaire enterrée en date du 17 décembre dernier. L’éditeur s’en était pris à Microsoft pour abus de position dominante, mais, à l’issue de deux mois d’audience, les jurés n’avaient pas pu aboutir à un consensus.

A la quasi-unanimité, onze des intéressés avaient pourtant tranché en faveur du plaignant. Le seul douzième homme a campé sur ses positions. Initié en octobre 2011, le procès s’était ainsi soldé sans verdict.

Les origines de ce litige de longue haleine remontent à 1994. Bill Gates détenait encore d’une main ferme les rênes de Microsoft.

Novell, dont les logiciels WordPerfect (traitement de texte) et Quattro Pro (tableur) représentaient à leur apogée 50% des ventes en volume, pâtissaient d’une incompatibilité avec Windows 95.

De ce désagrément auraient résulté une chute vertigineuse à moins de 10% des parts de marché et une valorisation boursière en recul de 1,2 milliard en 1994 à 170 millions de dollars deux ans plus tard, précipitant le passage dans le giron de Corel.

En cette vertu, Novell a saisi, quinze ans plus tard, les autorités américaines anti-trust, pour évoquer la culpabilité assumée de son vis-à-vis et lui réclamer 1,3 milliard de dollars de dommages et intérêts.

A l’heure de rendre un verdict, les tergiversations de 5 des 12 jurés avaient néanmoins laissé planer le doute quant à la solvabilité de l’affaire, note Bloomberg. Pour autant, il se pourrait que le contentieux se poursuive en deuxième instance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur