AOL acquiert AlephD : comment réconcilier les éditeurs avec le RTB

EntrepriseFusions-acquisitionsMarketingPublicitéStart-up
aol-alephd
3 3

La start-up française AlephD, qui applique la dimension big data à la publicité Internet en temps réel (RTB), passe dans le giron d’AOL.

Aider les éditeurs à monétiser au mieux leurs espaces publicitaires grâce à un algorithme capable de prédire la performance de chaque impression et d’optimiser les enchères en temps réel : c’est la promesse d’AlephD.

La start-up parisienne a séduit AOL, qui s’en est emparé pour enrichir son offre ONE, où sont regroupées ses différentes technologies publicitaires.

Dans une contribution blog relative à cette acquisition, Tim Mahlman, responsable des « plates-formes éditeurs » pour le groupe américain propriété de Verizon, explique : « Dans cette industrie, la technologie est très largement orientée sur les besoins des annonceurs, qui ont pu faire baisser les prix ».

Il poursuit : « Par conséquent, les éditeurs ont vu leur CPM décliner. […] Or, la valeur d’un inventaire charge à tout moment en fonction des besoins du marché, du comportement des acheteurs, voire du temps qu’il fait ! »

Tous ces indicateurs, AlephD les intègre dans ses analyses qui permettent de calculer le meilleur prix pour chaque impression (jusqu’à « 30 % de revenus supplémentaires »).

Fondée en 2012, la jeune pousse avait levé 1,5 million d’euros fin 2013 auprès de Partech Ventures, Cap Décisif Management et A Plus Finance. Un apport qui lui avait permis d’envisager un développement à l’international, concrétisé en 2015 avec l’ouverture d’un bureau à New York.

À l’origine d’AlephD, on trouve un ancien manager de Criteo : Maxime Agostini.

Il s’est associé à deux « serial-entrepreneurs » aux profils de data scientists : Nicolas Grislain (ancien de Société Générale ; passé par le Trésor public) et Vincent Lepage (ex-collaborateur ministère des Finances), qui avaient cofondé, fin 2011, la société Cinequant, spécialisée dans le data mining et la construction de modèles statistiques.

Les technologies d’AlephD seront combinées avec celles issues d’autres acquisitions, dont Gravity (ciblage et personnalisation de contenus) et Millenial Media (publicité programmatique sur mobile).

L’idée étant d’offrir aux éditeurs de quoi gérer leur inventaire publicitaire « de bout en bout »… en sachant, comme le souligne TechCrunch, qu’il restera possible d’exploiter indépendamment chacune des composantes de l’offre.

Crédit image : Denphumi – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur