AOL doit faire face à une hémorragie d’abonnés

Mobilité

Entre les Etats-Unis et l’Europe, le service d’accès Internet du groupe Time Warner a perdu 756 000 clients rien que sur le deuxième trimestre 2004. Il tire son épingle du jeu avec la hausse des revenus publicitaires.

Les résultats du premier semestre 2004 de la branche Internet du groupe Time Warner sont décevants : AOL US a perdu 668 000 clients sur le dernier trimestre. Le pôle FAI du groupe de communication recense encore 23,4 millions d’abonnés. Du côté de ses services européens, AOL recense 6,3 millions d’abonnés sur ses trois pays d’implantation (France, Allemagne, Royaume-Uni). Mais là aussi, la période est difficile : sur les trois derniers mois, 88 000 clients ont quitté le service d’accès.

AOL trouve une petite consolation du côté des revenus publicitaires qui sont en hausse de 23 %. Tiré par les services de liens sponsorisés, le chiffre d’affaires de la publicité en ligne s’élève à 42 millions de dollars. Pour renforcer ces compétences dans ce domaine, AOL a annoncé le 24 juin 2004 l’acquisition d’Advertising.com, un spécialiste des services interactifs liés au marketing, pour un montant de 435 millions de dollars.

Le service d’accès Internet accentue sa politique de diffusion de contenus exclusifs tirés des autres branches médias de sa maison mère Time Warner. Dernière initiative en date : AOL compte diffuser en avant-première le premier épisode d’une nouvelle série de télévision (Jack & Bobby) sur son service broadband avant sa diffusion sur la chaîne the WB Network (qui associe Time Warner et Tribune Co.).

Au premier semestre 2004, AOL a réalisé un chiffre d’affaires de 4,3 milliards de dollars et un résultat d’exploitation de 553 millions de dollars. Au sein du groupe Time Warner, la branche Internet est le troisième plus grand pôle qui contribue au chiffre d’affaires global, derrière le pôle “divertissement audiovisuel” et les chaînes de télévision.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur