AOL se relance dans l’Internet illimité

Cloud

Pour 25 euros par mois, AOL propose aux internautes de surfer sans compter, et cela sans engagement de durée. Le nouveau forfait Illimité Tout Compris unifie d’ailleurs les précédentes offres illimitées lancées il y a deux ans. Après Tiscali le 6 août dernier, l’illimité fait sa rentrée en France.

Deux ans après avoir lancé ses forfaits illimités (voir édition du 18 août 2000), AOL persiste dans le “sans compter”. Le fournisseur d’accès américain lance, lundi 19 août, un nouveau forfait illimité pour 25 euros par mois (24,99 exactement, communications incluses). Cette nouvelle offre intervient deux semaines après le lancement, le 6 août dernier, d’une offre de connexion illimitée par Tiscali à 30 euros (voir édition du 12 juillet 2002).

Ce nouveau forfait AOL Illimité Tout Compris unifie toutes les offres illimitées précédentes. Si bien que le forfait à 15 euros environ (99 francs/mois) pour deux ans subit une augmentation de 66 %. Mais “sans engagement de durée”, nous précise-t-on du côté d’AOL. En revanche, les abonnés au forfait à 199 francs, lequel était passé à 328 francs (50 euros, voir édition du 2 juillet 2001) verront, s’ils maintiennent leur abonnement, leur facture divisée par deux. Appréciable. Les abonnés ont trente jours pour se décider (soit pour résilier leur contrat, soit pour passer à l’ADSL) sans quoi ils se voient d’office attribuer les nouvelles conditions.

France Télécom toujours montré du doigt

Dans un premier temps, le nouvel accès illimité s’adressera aux 100 000 premiers inscrits (auxquels s’ajoutent les anciens abonnés intéressés par l’offre). “Notre optique est de se développer par étape afin d’offrir un service de qualité”, précise le porte-parole du FAI. Une stratégie qui devrait permettre au fournisseur d’éviter les déboires provoqués par le succès des premières offres illimitées (voir notamment édition du 2 avril 2001) qui avaient attiré des centaines de milliers d’abonnés. AOL a donc “tiré les leçons de l’expérience précédente”. Tant mieux. Par ailleurs, si l’Illimité Tout Compris se veut “une offre pérenne”, le FAI n’en continue pas moins son combat pour obtenir des conditions d’exploitation plus favorables qu’actuellement. Les FAI se basent effectivement sur l’Internet Forfaitaire Illimité (IFI), un service de facturation de France Télécom à la capacité et non plus à la minute, pour commercialiser leurs offres d’accès illimité. Un service facturé trop cher selon l’Association des fournisseurs d’accès notamment (voir édition du 21 décembre 2001). “AOL France attend également avec impatience la réforme du service universel par le gouvernement dont le coût et le mode de financement représentent aujourd’hui un frein au développement des offres illimitées”, lit-on dans le communiqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur