AOL veut diversifier les accès à Internet

Cloud
Information - news

Suite au rachat de Netscape, le géant des services en ligne veut développer des contenus Internet accessibles par toutes sortes d’appareils grand public.

Un des axes stratégiques qu’AOL entend mettre en place suite au rachat de Netscape concerne la création de contenus destinés à être consultés sur des appareils grand public divers allant du téléphone mobile intelligent à l’assistant numérique de poche en passant par l’écran plat incrusté dans la porte du four à micro-ondes.

Aujourd’hui, les millions d’abonnés à AOL se connectent depuis un micro-ordinateur. En adressant des plates-formes plus variées, AOL pense qu’il peut augmenter son nombre d’abonnés et élargir son audience publicitaire. Le géant américain veut offrir la personnalisation des services afin que les abonnés puissent définir de manière précise les contenus auxquels ils veulent accéder. Actuellement, les services d’AOL et de Netscape attirent environ 70% des américains qui ont accès au Net.

De nombreux analystes pensent qu’il y a une forte demande pour des accès Internet bon marché qui ne nécessiteraient pas de PC mais s’interrogent sur la pertinence de terminaux spécialisés. “Si des services Internet sont naturellement associés à un type d’appareil oecomme ajouter une adresse Internet à un téléphone mobile- il peut y avoir de la place pour un marché. En revanche, s’il s’agit juste d’accrocher un navigateur sur la porte d’un frigo, la niche est trop petite et elle n’attirera que les passionnés de gadgets dernier cri”, explique Mike Welch, un analyste de la société d’études marketing Inteco. “Ce genre de gadget est très limité. Le PC restera à coup sûr la principale plate-forme à moyen terme pour accéder à Internet avec certains services accessibles depuis une télé numérique.”, assure-t-il.

Pour que de tels contenus trouvent un public, il faudra aussi que les fabricants d’appareils électroniques grand public investissent dans l’intégration de terminaux Internet sur leurs produits. AOL espère que des géants comme Sony et Philips s’appuieront sur les contenus de ses services, sur les navigateurs de Netscape et sur la technologie Java de Sun pour mettre au point des appareils de ce genre dès l’année prochaine.

Microsoft, le grand rival de l’alliance AOL-Netscape, mise énormément sur sa WebTV pour offrir des services Internet grand public. Malgré ses efforts, il ne compte aujourd’hui que 400000 abonnés aux Etats-Unis. “Cela montre à quel point ce marché est étroit”, assène Welch.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur