AOL veut pousser l’Internet sans PC

Cloud
Information - news

Aux Etats-Unis, le fournisseur de services prévoit de proposer à ses abonnés des terminaux de connexion à Internet pour les foyers qui n’ont pas de PC.

Le premier fournisseur mondial de services Internet, qui vient de dépasser la barre des 17 millions d’abonnés, est en train d’évaluer aux Etats-Unis différents moyens de proposer Internet sans passer par l’incontournable PC. L’un des terminaux les plus en vue selon des informations parues dans le Wall Street Journal serait un modèle équivalent au WebTouch d’Alcatel. Cet appareil avec écran couleur tactile et clavier permet de téléphoner, de consulter Internet ou le Minitel, d’envoyer des mails et d’effectuer des achats en ligne. Il sera disponible en France courant septembre (voir édition du 18 mars 1999). En élargissant les moyens d’accéder à la Toile, AOL compte élargir son audience déjà colossale. Selon la société, plus de 1,1 million d’abonnés se connectent en même temps aux heures de pointes. En moyenne, chacun d’eux passerait chaque jour l’équivalent de 55 minutes en ligne ! En ce qui concerne la technologie d’Alcatel, AOL France attend les résultats d’expérimentations parvenus d’outre-Atlantique pour le mois de juin. Même si le fournisseur d’accès français possède une certaine marge de manoeuvre par rapport à son actionnaire américain, il est fort probable qu’il se mette à proposer un terminal du type de celui d’Alcatel car l’Internet sans PC commence à prendre des forces. Dans quelques semaines, on devrait commencer à voir dans les rayons des magasins les premiers postes de télévision équipés en série d’un module Internet conçu et cédé sous licence par la société Netgem (voir édition du 24 mars 1999).Pour en savoir plus : * http://www.aol.com* http://www.alcatel.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur