Apple frôle les 50 milliards de dollars de bénéfice annuel

MacMobilitéPoste de travailSmartphonesTablettes
resultats-apple-t4-2017

Apple a dégagé près de 50 milliards de dollars de bénéfice net sur son exercice fiscal 2017, conclu par un retour à la croissance en Chine et pour l’iPad.

Apple, une société à 900 milliards de dollars ?

Ce seuil de valorisation a brièvement été atteint jeudi, à la faveur de résultats financiers qui ont dépassé les attentes de la Bourse.

Sur le 4e trimestre de son exercice fiscal 2017 (correspondant à la période du 2 juillet au 30 septembre), la firme de Cupertino dégage un chiffre d’affaires de 52,6 milliards de dollars, en hausse de 12 % d’une année sur l’autre.

Apple affiche le même taux de croissance en Chine, où les ventes de Mac se sont élevées à un niveau « sans précédent », à en croire le CEO Tim Cook. Un retour au vert après une longue période de déclin (revenus en baisse annuelle de 10 % sur le 3e trimestre de l’exercice fiscal 2017 ; – 14 % au 2e trimestre ; – 12 % au 1er trimestre…).

La zone Amériques reste le principal pourvoyeur de revenus, à hauteur de 23,1 milliards de dollars (+ 14 %), devant l’Europe (+ 20 %, à 13 milliards de dollars). C’est moins évident pour le Japon (- 11 %, à 3,9 milliards de dollars).

Portées par une « croissance à deux chiffres » en Chine comme au Moyen-Orient, en Inde et au Mexique, les ventes d’iPhone poursuivent leur progression, à 46,677 millions d’unités écoulées sur le trimestre (+ 3 %), pour 28,8 milliards de dollars de C.A. (+ 2 %).

Dans le vert au trimestre précédent pour la première fois depuis plus de trois ans, l’iPad y reste : + 11 % en volume (10,326 millions de tablettes) et + 14 % en valeur (4,8 milliards de dollars).

Une économie de services

Indicateurs également positifs pour le Mac, qui repasse au-delà des 5 millions d’unités (+ 10 %), générant 7,2 milliards de dollars (+ 25 %).

Dans l’absolu, si on tient compte d’un « ajustement exceptionnel » de 640 millions d’euros, l’une des plus fortes progressions* en termes de chiffre d’affaires est à mettre à l’actif des « services » (+ 34 %, à 8,5 milliards de dollars).

Apple n’entre pas dans les détails concernant ce segment qui regroupe, outre l’App Store et iTunes, l’offre AppleCare, le système Apple Pay, le business des licences et « autres ».

Tout au plus Tim Cook aura-t-il précisé, lors de la conférence téléphonique faisant suite à la présentation des résultats (voir ici pour la retranscription), que les « services », dans leur ensemble, regroupent 210 millions de souscripteurs.

Compte tenu de dépenses d’exploitation en augmentation de 13 % sur une marge brute en léger recul (- 0,1 point, à 37,9 %), le résultat opérationnel s’établit à 13,12 milliards de dollars (+ 12 %).

Le résultat net après impôts avoisine les 10,7 milliards, soit 2,07 dollars par action. Sur l’exercice fiscal, il dépasse les 48 milliards.

* On n’oubliera pas les « autres produits », qui consistent en l’Apple TV, l’Apple Watch, la gamme Beats, l’iPod Touch et les accessoires – tiers ou de marque Apple. Ils représentent 3,231 milliards de dollars, en hausse de 36 % sur un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur