Apple courtise Beats Electronics pour 3,2 milliards de dollars

Régulations
beats-electronics-audio-apple

Apple pourrait mettre 3,2 milliards de dollars sur la table pour racheter le fabricant de système audio Beats Electronics, qui exploite également un service de streaming musical.

Apple met les petits plats dans les grands.

La célèbre firme high-tech serait entrée en phase de négociations exclusives avec Beats Electronics pour un rachat à 3,2 milliards de dollars. Ce serait la plus grosse acquisition jamais réalisée par “la marque à la Pomme”, qui avait jusqu’alors déboursé 429 millions de dollars pour s’offrir NeXT en 1996, 390 millions en 2012 pour Anobit (mémoire flash), 393 millions début 2013 pour Authentec (biométrie) ou encore 350 millions en novembre dernier pour Primesense (capteurs de mouvements en 3D).

Bien que les discussions en soient à un stade “avancé” selon les témoignages concordants des sources “proches du dossier” qui se sont confiées au Financial Times, l’accord n’est pas encore définitif. Il pourrait néanmoins être officialisé dès la semaine prochaine.

Basé à Santa Monica (Californie), Beats Electronics élabore des casques et écouteurs, mais aussi des technologies d’amélioration du rendu sonore que plusieurs constructeurs intègrent dans leurs ordinateurs portables, leurs smartphones ou leurs tablettes. La société fondée en 2006 par l’ancien producteur de musique Jimmy Iovine et le rappeur américain Andre Young – alias Dr. Dre – est valorisée à 1 milliard de dollars depuis septembre 2013 et l’entrée dans son capital du fonds d’investissement américain Carlyle.

Elle a conclu son année 2012 sur un chiffre d’affaires dépassant le milliard de dollars (soit cinq fois plus qu’en 2010). Une étude réalisée fin 2013 par le cabinet NPD lui concède 27% du marché américain des casques audio… et vend 57% sur le segment premium (plus de 99 dollars). Mais ce qui semble intéresser Apple, c’est cette plate-forme de streaming lancée l’année dernière par Beats Electronics. Construit sur les bases de la plate-forme MOG rachetée pour 14 millions de dollars, ce service payant se distingue par ses algorithmes qui étudient en détail les goûts musicaux des utilisateurs. Une offre qui pourrait compléter l’écosystème iTunes et plus particulièrement iRadio.

Le passage dans le giron d’Apple éjecterait HTC du capital de Beats Electronics. En août 2011, le fabricant taïwanais de terminaux mobiles était devenu actionnaire majoritaire avec 50,1% des parts (plus de 300 millions de dollars investis). Décrit comme “l’occasion […] de redéfinir le futur des smartphones”, cet accord capitalistique s’assortissait d’un partenariat sur le volet technologique. Alors 2e constructeur sur le marché américain des téléphones mobiles derrière Apple, HTC obtenait l’exclusivité sur les technologies et le logo de Beats Electronics… uniquement pour l’offre de smartphones. HP restait en l’occurrence le principal relais de Beats Audio sur le créneau des PC portables et des tablettes.

Mais un an plus tard, HTC, en position financière difficile, s’engageait dans un recentrage de ses activités et revendait, pour 150 millions de dollars, la moitié de ses parts. Une rétrocession qui intervenait parallèlement au rachat de MOG par Beats Electronics. Depuis lors, la société de Dr. Dre cherchait à racheter les 25% de son capital encore détenus par HTC, pour se tourner vers d’autres investisseurs capables d’apporter “de l’argent frais”…

L'iTunes Store d'Apple a 10 ans

Image 1 of 7

Aux origines, l'iPod
Pour accompagner, en 2001, le lancement commercial de son baladeur iPod, Apple avait développé l'application iTunes pour les systèmes Mac OS. Mais le magasin de musique en ligne n'existait pas encore...

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous l’histoire d’Apple ?

Crédit illustration : Kannanimages – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur