Apple est devenu le plus important acheteur de semi-conducteurs en 2010

MobilitéSmartphonesTablettes

En 2010, la facture d’achat de semi-conducteurs d’Apple a été évaluée à 17,5 milliards de dollars (+79,6% en un an). Ces composants sont essentiellement destinés à équiper les iPhone et iPad.

Apple détient un nouveau record : il a été, en 2010, le plus important acheteur de semi-conducteurs, selon le classement établi par le cabinet IHS iSuppli.

Parmi les constructeurs et équipementiers recensés, Apple monte donc sur la première marche du podium, avec 17,5 milliards de dollars de composants électroniques achetés l’année dernière : de quoi élaborer bon nombre d’iPhone et d’iPad… Ce qui correspond à une progression de 79,6% par rapport à 2009. Et 61% du budget « semi-conducteurs » d’Apple est réservé aux terminaux mobiles.

Rappelons qu’au premier trimestre 2011, rien que sur le marché des mobiles, Apple est devenu le quatrième fabricant mondial, avec une part de marché de 3,9% et 16,8 millions d’iPhone vendus.

HP arrive deuxième sur le secteur des plus gros acheteurs de semi-conducteurs l’année dernière, avec une facture de 15,2 milliards de dollars (82% de ses dépenses sont consacrées aux PC et serveurs), suivi de Samsung (13,9 milliards).

D’importants acteurs de la high-tech arrivent bien derrière, comme Nokia et Sony, qui ont respectivement dépensé en 2010 8,3 milliards et 8,1 milliards de dollars en composants électroniques, soit près de deux fois moins qu’Apple…

Pour 2011, IHS iSuppli pronostique que les dépenses en la matière de la firme de Cupertino devraient culminer à 22,4 milliards de dollars, contre « seulement » 14,8 milliards de dollars pour HP et 14,3 milliards pour Samsung.



Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur