Apple et China Mobile s’unissent autour de l’iPhone

MobilitéRégulationsSmartphones
apple-iphone-china-mobile

Après cinq ans de négociations, Apple et China Mobile ont signé, ce 22 décembre, un accord pour la commercialisation de l’iPhone à partir du 17 janvier.

Apple a trouvé un nouveau levier de croissance pour l’iPhone.

La célèbre firme high-tech va commercialiser ses smartphones par l’intermédiaire de China Mobile, premier opérateur télécoms de Chine avec 760 millions de clients. Seule la dernière génération – modèles 5s et 5c – est concernée. Les réservations débuteront ce 25 décembre, pour une disponibilité en boutique à compter du 17 janvier 2014. La firme de Cupertino tient là un accélérateur potentiel de business : son iPhone était jusqu’à présent vendu dans l’empire du Milieu par des acteurs moins influents comme China Unicom (partenariat signé en 2009) et China Telecom (2012).

Fruit de longues négociations émaillées notamment par des problèmes de compatibilité entre l’iPhone et le réseau 3G TD-SCDMA de China Mobile, cet accord court sur plusieurs années. Il intervient alors que le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information accélère sur le volet télécoms : l’exploitation commerciale des technologies 4G va pouvoir débuter*, des licences ayant été attribuées aux opérateurs voici quelques semaines.

Les utilisateurs d’iPhone en Chine sont un groupe enthousiaste et en croissance rapide“, a souligné Tim Cook par voie de communiqué. Le CEO d’Apple se réfère notamment à la sortie de l’iPhone 5s, vécue comme un événement dans le pays : le produit avait été mis en vente le jour même de sa sortie aux États-Unis et en Europe. Cette incursion en Chine est stratégique pour Apple : il s’agit de son deuxième marché derrière les États-Unis avec, entre septembre 2012 et septembre 2013, 16,8 millions de smartphones écoulés et 25,4 milliards de dollars générés – soit plus de 10% de son chiffre d’affaires global.

Un filon à creuser

Les estimations des analystes divergent quant au bénéfice à court terme de ce partenariat avec China Mobile. Il représentera, selon Forrester Research, un gisement de 17 millions de smartphones en 2014. Cantor Fitzgerald Research relève ce seuil à 24 millions ; Global Equities Research le situe entre 15 et 20 millions.

Les modalités du contrat, notamment en termes de partage des revenus, n’ont pas été dévoilées. Apple pourrait néanmoins pratiquer des prix plus bas sans rogner sur ses marges, en s’affranchissant tout particulièrement des coûts d’expédition, l’iPhone étant fabriqué… en Chine. Autre filon à creuser : la fidélité. Une fois franchi le cap psychologique du smartphone, “les utilisateurs tendent à se tourner vers un iPad et parfois vers un Mac“, d’après Tim Cook.

Cette offensive pourrait redistribuer les cartes sur le segment haut de gamme, dont Samsung reste actuellement le leader, avec 21% de part de marché selon Canalys. Apple devra surtout veiller sur l’offre low cost : ses expéditions d’iPhone vers la Chine sont en hausse (+32% sur un an au 3e trimestre 2013), mais les acteurs locaux font mieux, avec en tête de liste Huawei, Lenovo et ZTE.

* Le réseau 4G de Chine Mobile sera accessible dans 16 villes de Chine d’ici au 31 décembre 2013. Fin 2014, la couverture devrait s’étendre à 340 villes, grâce à 500 000 antennes-relais.

Apple iPhone 5s

Image 1 of 7

L'avènement d'iOS 7
Apple recense "plus de 200 nouveautés" au sein d'iOS 7 : écran de verrouillage retravaillé, centre de contrôle, accès simplifié à la recherche universelle, multitâche sous la forme de cartes, optimisation de l'affichage 'edge-to-edge' et du partage de fichiers via AirDrop, amélioration de l'assistant vocal Siri, introduction du service iTunes Radio...

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous l’histoire d’Apple ?

Crédit illustration : fotographic1980 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur