Apple Europe se renforce dans l’éducation

Mobilité

Le responsable de la succursale anglaise de la Pomme rejoint l’équipe d’Apple Europe pour prendre la tête des opérations sur le marché de l’éducation. Cette nomination présage d’un retour en force d’Apple sur ce marché pour l’ensemble du Vieux Continent.

Le marché de l’éducation est un fer de lance de la firme de Cupertino… aux Etats-Unis. En Europe, Apple occupe les première et deuxième places, en fonction des pays. Pourquoi pas la première partout ? Pour des raisons de politique d’achats en France par exemple (voir notre édition du 29 juin 2000). Il manque donc à Apple une présence forte sur ce marché pour en prendre la tête.

C’est Brendan O’Sullivan qui doit prendre la direction des ventes aux marchés de l’éducation en Europe. Spécialiste du marché de l’éducation, il a été à la tête de Xemplar (prononcez Exemplar – Exemplaire), une entreprise commune à Apple UK et à Acorn (un spécialiste des systèmes RISC) de 1996 à 1999. Cette firme était spécialisée dans la fourniture de services au marché anglais de l’éducation. Le chiffre d’affaires de la société Xemplar a atteint près de 100 millions de francs en 1999, moins de 3 ans après la création de cette entité. L’entreprise a été rachetée en totalité en 1999 par Apple UK. Xemplar est devenue l’actuel département éducation d’Apple au Royaume-Uni.

Apple détient plus de 10 % du marché de l’éducation en Angleterre. La firme à la Pomme a notamment été portée par un programme gouvernemental lancé par Tony Blair en 1998, intitulé “Réseau National pour l’Education (NGfL)” et dont l’objectif avoué est de faire du Royaume-Uni le spécialiste de l’éducation, de l’apprentissage et de la formation par le biais des Nouvelles Technologies de l’Information et des Communications. Dans ce cadre, les solutions Apple ont trouvé une oreille favorable de la part du secteur de l’éducation anglais, grâce à des programmes comme l’ADS (Apple Distinguished Schools – Les écoles Apple remarquables) ou l’ACOT (Apple Class of Tomorrow – La classe de demain d’Apple).

Cette nomination renforce également la position d’Apple en France. La France est devenue, dans le courant de l’année 2000, le quartier général des opérations d’Apple en Europe. Les personnels de la firme en Allemagne, en Suisse, au Royaume-Uni, en Italie, en Autriche, en Suède ou encore aux Pays-Bas se sont retrouvés confrontés à un remaniement de l’organisation d’Apple sur le Vieux Continent (voir notre édition du 27 janvier 2000). Un bon nombre de ces collaborateurs se sont vu proposés des postes en France. Les succursales d’Apple dans ces pays y sont devenues de simples représentations de la firme. Le quartier Général d’Apple Europe est dirigé depuis le départ de Diego Piacentini en mars dernier, par Pascal Cagni, un spécialiste des produits informatiques pour la grande consommation. L’équipe d’Apple Europe est confrontée à un challenge important, puisqu’elle est chargée de faire croître son chiffre d’affaires de près de 9 à plus de 21 milliards de francs d’ici à 2003.

Pour en savoir plus :

* Le site du NGfL (en anglais)

* Le site éducation d’Apple UK (en anglais)

* Le site éducation d’Apple en France

* Le site éducation d’Apple Allemand (en allemand)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur