Apple Pay : un détonateur pour le paiement mobile ?

E-paiementMarketingMobilitéSmartphones
apple-pay-paiement-mobile

New 451 Research estime que le lancement d’Apple Pay a sensiblement fait évoluer la perception des consommateurs sur les services de paiement mobile.

Lancé en octobre 2014 aux États-Unis, Apple Pay a déclenché une vague d’initiatives dans l’univers du paiement mobile, tout en faisant évoluer la perception des consommateurs.

C’est le principal constat établi par New 451 Research à l’issue d’une enquête réalisée du 11 au 23 mars derniers auprès de 4168 possesseurs de smartphones localisés essentiellement en Amérique du Nord.

Il leur a été demandé dans quelle mesure ils envisageaient d’utiliser des services de paiement mobile. Bilan : 25 % d’entre eux estiment qu’ils s’y mettront « probablement » dans un délai de 90 jours (+ 1 point en un trimestre et + 6 points en un an). C’est même « très probable » pour 11 % du panel.

L’intention est plus forte chez les utilisateurs d’iOS (34 %) que sur Android (16 %), BlackBerry (13 %) et Windows Phone (5 %). Apple Pay domine d’ailleurs le classement des services privilégiés : il l’est pour 45 % des répondants (+ 5 points en un trimestre), contre 28 % pour PayPal (- 4 points) et 13 % pour Google Wallet (+ 2 points).

Cette tendance s’illustre sur le long terme : le nombre de personnes déclarant avoir l’intention d’utiliser Apple Pay ne cesse de progresser depuis un an, au détriment de PayPal, selon les relevés de New 451 Research.

Le système de paiement mobile d’Apple est aussi celui qui recueille le plus fort taux de satisfaction : 66 %, contre 45 % pour PayPal et 33 % pour Google Wallet.

Pour autant, la sécurité* reste un obstacle majeur à l’adoption de ces services par les consommateurs. Lesquels sont encore 27 % à penser que le paiement mobile est moins sécurisé que les cartes de crédit « traditionnelles » (sachant que les Etats-Unis basculent actuellement des dispositifs à bande magnétique vers les cartes à puce).

Parmi les autres enseignements de l’étude, on relèvera l’influence de l’informatique vestimentaire : 54 % des sondés ayant l’intention d’acheter une montre connectée Apple Watch songent à se mettre au paiement mobile.

Si le stockage sécurisé des données bancaires reste la principale préoccupation (84 % du panel s’en inquiète), la compatibilité avec les systèmes de caisses des marchands représente un autre défi majeur (70 % des sondés le mentionnent).

Le développement du paiement mobile devrait s’accélérer à mesure que l’infrastructure sans contact va se développer. Il faudra également surveiller les initiatives de concurrents d’Apple comme Samsung, dont la future solution retient déjà l’attention de 8 % des Américains (et 25 % de ceux qui possèdent un smartphone de la marque).

* Adopté par plus de 2 millions d’Américains au dernier pointage officiel, Apple Pay est au coeur de plusieurs affaires de fraude bancaire, dont l’une basée sur la fragilité du processus d’association des cartes de crédit. Les pertes s’élèveraient à plusieurs millions de dollars pour les organismes financiers.

Crédit photo : Tyler Olson – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur