Apple pète une pile avec l’iPhone 4S

Mobilité
iPhone 4S - BIG

Tant va l’iPhone à l’eau qu’à la fin il se casse. Après avoir annoncé une autonomie record de son iPhone 4S, Apple récolte la tempête d’une horde d’usagers qui déplorent la longévité toute relative de la batterie.

Quand la batterie d’un smartphone s’essouffle, l’expérience mobile dans son ensemble en prend pour son grade.

Amer constat pour des hordes d’utilisateurs désemparés qui se sont rués sur les forums d’Apple pour exprimer leur mécontentement face à cette incontournable tare du nouvel iPhone 4S.

Quelques jours après sa sortie en juin 2010, son prédécesseur avait connu un sort similaire, déchaînant les foules. La faute à une réception sans fil que la position naturelle de la main contrariait jusqu’à engendrer de brusques coupures des téléchargements, voire des appels GSM ou 3G.

Fidèle à sa politique, la “marque à la pomme” était restée silencieuse pour mieux orchestrer le salut de sa clientèle, en l’occurrence grâce à des coques spécialement délivrées à cet effet, et qui redonnaient du pep aux communications sans fil.

La tâche s’annonce plus ardue avec le 4S, dont l’autonomie pêche, d’après les premiers témoignages d’usagers qui déplorent une chute de près de 15% par heure, quand bien même ils tirent un trait sur des fonctionnalités énergivores telles que le Bluetooth et la géolocalisation.

A l’heure où les ports USB sont monnaie courante et que le mobinaute lambda trouve régulièrement sur son chemin des prises secteur, la durée de vie des accumulateurs, quoique inamovibles, est devenue une notion relative.

Alors qu’elle croule sous les injonctions, la firme de Cupertino laisse le temps au temps et le grand public à son sort, si bien que chacun y va de son astuce.

Le Guardian se fait l’écho de l’une d’entre elles. Le subterfuge consiste à désactiver l’option d’ajustement automatique du fuseau horaire, cachée dans les tréfonds du système…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur