Apple pourrait changer le système de fichiers de Mac OS X

Cloud

Selon un collaborateur du projet OpenSolaris, la firme de Steve Jobs s’intéresserait au système ZFS de Sun, plus puissant et plus sécurisé.

Apple prévoit la possibilité d’adopter Zettabyte File System (ZFS), le système de fichiers de Sun Microsystems, pour son système d’exploitation. C’est en effet ce qu’a déclaré un collaborateur de Sun, Eric Kustartz, sur une liste de diffusion dédiée à OpenSolaris.

“Chris Emura, responsable du développement du système de fichiers au sein de l’organisation CoreOS d’Apple, est intéressé par un portage de ZFS sur OS X”, a écrit Eric Kustartz la semaine dernière. “Du point de vue de l’équipe ZFS (de Sun), c’est une très bonne nouvelle et nous soutenons pleinement cette initiative.” Fidèle à sa politique qui consiste à ne pas apporter de commentaires sur ses produits avant leur sortie, Apple n’a pas répondu aux demandes d’informations complémentaires de Vnunet.com.

Plus de capacité et une meilleure intégrité des données

Un système de fichiers détermine la manière dont les données sont structurées et stockées sur un ou plusieurs disques durs. ZFS constitue le premier système de fichiers 128 bits au monde, ce qui lui permet de proposer 18 milliards de fois la capacité de stockage des systèmes 64 bits actuels. ZFS promet également une meilleure intégrité des données via un ensemble de fonctionnalités.

Ainsi, la technologie n’écrase pas les données sur un disque comme le font les systèmes de fichiers actuels : elle enregistre d’abord les nouvelles données et efface ensuite les informations remplacées, ce qui permet d’éviter les pertes de données en cas de panne du système. De plus, ZFS intègre des fonctions de vérification pour prévenir les altérations de données.

Sun Microsystems a présenté cette technologie en novembre dernier dans le cadre du lancement d’OpenSolaris (voir édition du 18 novembre 2005). A l’époque, l’éditeur annonçait que ZFS serait intégré dans Solaris, la version commerciale du système d’exploitation dont la sortie est prévue en mai 2006. Sun a développé sa technologie sous la licence open source CDDL (Common Distribution and Development License), qui autorise les développeurs à l’utiliser dans d’autres produits, comme Mac OS X, gratuitement et sans avoir à publier le code source s’ils y apportent des modifications.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 2 mai 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur