Apple réfléchit à un boîtier Internet

Mobilité

Quatre ans après le flop retentissant de Pippin, son projet de console multimédia, Apple pense à nouveau à un produit grand public, susceptible de dépasser les strictes frontières de l’informatique. En attendant ce grand retour, la firme de Cuppertino se félicite de ses bons résultats financiers et de ses perspectives alléchantes pour l’année 2000.

Pour une fois, on ne pourra pas dire qu’Apple possède une longueur d’avance sur la concurrence. La firme à la pomme envisage en ce moment de produire un Internet Appliance destiné à ce marché grand public où se bousculent désormais consoles de jeu, Web TV et autres set-top box. En dépit du succès des iMac, les dirigeants d’Apple ont conscience du manque de poids de leur firme sur le marché grand public, où de sérieux concurrents vont bientôt arriver comme Intel ou Microsoft. C’est lors d’un entretien avec un analyste de la firme boursière Merryl Linch que ces considérations ont été rendues publiques, témoignant de l’intérêt d’Apple pour ce marché qui reste à créer. Seul problème visiblement pour Apple, le positionnement en lui même de l’appareil. En effet, les dirigeants de la firme à la pomme et Steve Jobs en tête, ne veulent pas reproduire les erreurs commises avec le projet Pippin. Malgré une avance technique indéniable, ce produit n’avait jamais réussi à s’imposer auprès des développeurs de jeux, ces derniers ne sachant pas trop à quel saint se vouer avec cette console-terminal.

Si un projet d’Internet d’Appliance semble bien dans l’air du temps du coté de Cuppertino, en revanche on ignore tout des capacités et composants de ce futur boîtier connecté. Tout juste peut-on supposerr que cet appareil fera appel massivement à des technologies maison type Airport pour la connectivité sans fil ou le coeur FreeBSD de MacOS X pour le noyau du système d’exploitation. Pour l’analyste de Merril Lynch, Steve Fortuna, cet Internet Appliance pourrait bien ressembler à un iMac dépourvu d’écran et de périphériques de stockage. A suivre dans les mois qui viennent?

Toujours lors de cet entretien avec Steve Fortuna, les dirigeants d’Apple ont en outre fait part de leurs perspectives financières pour l’année à venir. Dopée par les excellentes ventes de la fin de l’année 1999, les prévisions d’Apple sont très optimistes. La firme de Cuppertino table en effet sur une croissance des ventes de près de 40%, générant ainsi une hausse des profits de près de 36% pour l’exercice 2000. Ces prévisions dépassent de beaucoup celles des analystes financiers mais la firme à la pomme sent bien qu’elle a actuellement le vent en poupe, après quelques années de disette, et que le mouvement devrait continuer et même s’accentuer cette année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur