Apple : un pas en avant, un pas en arrière

Cloud

Apple confirme sa bonne santé financière en publiant des résultats annuels toujours positifs. Saluant l’énorme volume de commandes de l’iBook et des nouveaux iMac, le constructeur gâche malheureusement ce tableau idyllique en tirant les configurations des G4 vers le bas. La faute à Motorola, dont les puces n’arrivent toujours pas…

Apple vient de livrer à la communauté financière le bilan de son activité pour le dernier trimestre et sur l’ensemble de l’année écoulée. Le constructeur américain poursuit sur la voie des bénéfices avec un résultat net trimestriel de 111 millions de dollars (contre 106 millions de dollars à la même époque l’an dernier). Apple avait prévenu que les retards de livraison de ses ordinateurs allaient peser sur son chiffre d’affaires au cours des trois derniers mois, et en effet ce dernier a chuté de 14% par rapport à l’an dernier, pour atteindre tout de même 1,3 milliard de dollars. Sur l’année, Apple engrange 600 millions de dollars de bénéfices.

La firme à la pomme a tenu à rassurer ses actionnaires en soulignant que les prochains mois allaient se révéler très fructueux. “Nous sommes enthousiasmés par la réponse faite à nos produits. Nous avons reçu plus de 250000 commandes pour le nouvel iMac dès la première semaine de son annonce, et 300000 commandes d’iBook depuis son lancement en juillet”, a déclaré Steve Jobs. Reste que le public patiente encore pour les découvrir en magasin. “Nous allons lancer tous nos produits en volumes importants dès ce trimestre”, tient à assurer le patron d’Apple.

Alors que l’on attend toujours le nouvel iMac promis pourtant pour la semaine dernière, une nouvelle déconvenue est venu troubler l’image de réussite qui entoure Apple depuis un an. En effet, suite au retard des processeurs G4 fournis par Motorola, toutes les configurations des nouveaux Power Mac ont été revues à la baisse ! Les prix ne changent pas, et pourtant les pages Web de l’Apple Store affichent déjà le changement sur les fréquences des processeurs. Ainsi, le premier modèle à l’origine à 400 MHz passe à 350 MHz mais coûte toujours 11090 francs HT.. De même, le G4 450 MHz passe à 400 MHz pour un tarif similaire de 17390 francs HT. A l’heure où nous écrivons ces lignes, Apple France n’était pas en mesure d’indiquer si des compensations seront proposées aux clients. Enfin, Apple confirme que l’on ne verra guère de G4 cadencé à 500 MHz avant le premier trimestre 2000. Tout en continuant d’attribuer ce retard à Motorola, Steve Jobs a pour la première fois annoncé officiellement qu’IBM viendra en aide au fondeur pour fournir les fameux processeurs, à partir de la mi-2000. L’hypothèse avait déjà été soulevée le mois dernier (voir édition du 24 septembre 1999). Petit hic : l’écart avec les fréquences d’horloges du monde PC risquera alors de déconcerter les acheteurs potentiels, puisqu’on aura alors allègrement dépassé le cap des 800 MHz chez Intel et AMD.

Pour en savoir plus : http://www.apple.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur