Apple Watch : une fonction d’électrocardiographie en test

LégislationMarketingMobilitéRégulations
apple-heart-study

Apple pourrait intégrer une nouvelle fonctionnalité logicielle d’électrocardiogramme dans une prochaine mouture d’Apple Watch.

Apple développerait une fonctionnalité avancée de monitoring du coeur pour des futures versions de sa smartwatch Apple Watch.

Une version en cours de test serait ainsi pourvue d’une fonction d’électrocardiographie (ECG), selon Bloomberg.

A l’aide de sa deuxième main, l’utilisateur n’aurait qu’à appliquer deux doigts de part et d’autre du cadre de la montre afin que celle-ci puisse suivre les courants électriques du coeur et soit en mesure de détecter toute forme d’anomalie liée à l’activité cardiaque, telle que des fréquences cardiaques irrégulières (arythmie).

De telles anomalies peuvent augmenter le risque d’AVC ou d’insuffisance cardiaque. Pour gagner en crédit auprès de la clientèle, Apple pourrait passer par la Food and Drug Administration pour homologation.

Pour ne pas entrer dans un processus de validation trop lourd, la firme de Cupertino participe à un programme pilote pour une approbation plus rapide des outils de santé numériques.

Les Apple Watch actuellement commercialisées utilisent d’ores et déjà une fonction de mesure du rythme cardiaque (par capteur optique).

L’écosystème se développe. Par ailleurs, le Kardia d’AliveCor est le premier accessoire officiel pour l’Apple Watch approuvé par la FDA dotée d’une fonction d’ECG.

Apple monte sur le thème de la santé connectée

L’Apple Watch est aussi déjà été largement utilisée dans le domaine de la santé.

Une étude publiée en novembre indique qu’elle peut être utilisée pour détecter avec précision l’hypertension et l’apnée du sommeil grâce à l’apprentissage automatique (machine learrning) et à la surveillance de la fréquence cardiaque.

Apple s’intéresse réellement à la santé cardiaque. La firme a lancé l’application Apple Heart Study basée sur le framework ResearchKit, en partenariat avec l’école de médecine de l’Université de Stanford (Californie).

Le but de l’étude est de déterminer si la fonctionnalité de surveillance de la fréquence cardiaque existante de l’Apple Watch peut détecter avec précision les rythmes cardiaques irréguliers.

Des rumeurs précédentes prêtaient à Apple un intérêt pour la surveillance non invasive du taux de glucose de sang en vue de mieux traiter mieux le diabète.

La technologie évaluée permettrait de se débarrasser des aiguilles que les patients diabétiques utilisent souvent quotidiennement pour tester leur taux de glucose dans le sang.

(Crédit photo : Apple Heart Study)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur