Apprentissage des langues : le développement de Babbel passe par la France

La solution d’apprentissage des langues en ligne d’origine allemande lève 10 millions d’euros pour poursuivre ses développements technologiques et son expansion. Elle vise le marché français.

babbel-apprentissage-langues-levee-fonds

Babbel, solution d’apprentissage des langues en ligne d’origine allemande, lève 10 millions d’euros auprès d’un pool d’investisseurs plutôt qualifiés.

On trouve Reed Elsevier Ventures (branche institutionnelle de financement du groupe éponyme d’édition professionnelle), Nokia Growth Partners ainsi que IBB Beteiligungsgesellschaft (via le VC Fonds Technologie Berlin) et Kizoo Technology Ventures.

Sachant que les deux derniers fonds étaient déjà présents dans le capital de Babbel.

Cette nouvelle levée de fonds va servir à accélérer l’expansion géographique et à décliner les produits par support (la mobilité est un des grands axes).

Le développement à l’international passe par la France. Une déclinaison du site est disponible en français.

Et Babbel a récemment recruté un responsable local (Vincent Peron, ex-Smeet)) qui travaille depuis le siège social à Berlin.

Il était d’ailleurs présent lors de la session parisienne LeMobile organisée la semaine dernière. Prospection, prospection…

« La France est un marché important pour nous. Il s’agit de notre pays voisin dont l’utilisation des appareils mobiles (surtout les tablettes) se développe rapidement », explique la porte-parole de Babbel.

« Nous cherchons à nous établir en France sur le marché de l’apprentissage des langues mobile, surtout dans la mesure nous ne voyons pas dans ce pays de véritable concurrent dans notre segment (offrant une qualité de contenu pour autant de langues avec un abonnement plus qu’abordable). »

En France, Babbel devra se frotter à une concurrence éparse : Centre national d’enseignement à distance (Cned), Auralog, GoFluent et les établissements spécialisés dans les formations linguistiques.

Le système Babbel d’apprentissage des langues repose sur une expérience d’apprentissage ludique : plus de 6500 heures de formation en treize langues sont disponibles sur le Web mais aussi sur iPad.

Il est également possible de s’entraîner à travers une application gratuite mobile dédiée au vocabulaire (Android, iPhone et Windows 8). Elle a été téléchargé plus de 8 millions de fois, selon la société éditrice.

Babbel.com a été fondée en 2007 par quatre Net-entrepreneurs (Thomas Holl, Toine Diepstraten, Lorenz Heine et Markus Witte).

Le service Internet « pour délier les langues » est géré par la Lesson Nine GmbH (170 collaborateurs).

En 2011, elle avait déjà procédé à une levée de fonds d’un montant moindre (2,2 millions de dollars).

La société n’hésite pas à grossir par opération de croissance externe si besoin est. Ainsi, récemment, elle a acquis un concurrent PlaySay localisé en Californie.

(Credit photo : Shutterstock.com – Copyright : soliman design)

Quiz : Maîtrisez-vous le langage high-tech ?

Rédacteur en chef ITespresso.fr Lire mes autres articles

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Apprentissage des langues : le développement de Babbel passe par la France

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

16:01:46