Après Pau, Neuf Cegetel lance son offre optique sur Paris

Cloud

Neuf Cegetel annonce sur son site Internet le déploiement de la fibre optique
sur Paris. Pour moins de 30 euros, les clients vont disposer d’une connexion à
50 mégabit/s.

Après avoir initié son offre très haut débit dans la ville de Pau la semaine dernière, Neuf Cegetel a lancé – plus discrètement – son offre fibre optique sur Paris. C’est confirmé car annoncé sur la page d’accueil spécial ” Très haut débit” du site Internet de l’opérateur. Accès Internet, téléphonie illimité sur les fixes en France et vers une trentaines de pays à l’international, service de télévision avec 69 chaînes gratuites dont celles de la TNT sont proposés à travers “100 % Neuf Box en fibre optique”. La Neuf Box optique et le décodeur TV sont inclus dans le forfait de 29,90 euros par mois qui, à la manière du dégroupage total, permet donc de couper les liens avec France Télécom.

Une offre qui ressemble aux forfaits ADSL de l’opérateur. A la différence que la fibre optique permet au fournisseur d’accès de proposer un débit de 50 Mbit/s “dynamiques” (c’est-à-dire partagé entre les activités de réception et d’émission des données). Un débit optimal plus de deux fois plus élevé que ce que propose l’ADSL 2+ et qui permettra de recevoir des flux vidéo haute définition, de la musique sur plusieurs postes tout en autorisant la navigation Internet et la consultation de ses e-mails simultanément . Mais peu de parisiens bénéficieront, dans un premier temps, de la fibre.

En effet, Neuf Cegetel s’appuie sur le réseau de l’opérateur parisien Erenis racheté en avril 2007. Soit 60 000 logements raccordables et 100 000 à venir. Un réseau que Neuf Cegetel complète en déployant ses propres infrastructures. Pour l’heure les zones dégroupées se concentrent sur quelques arrondissements de la périphérie de la capitale (17e, 15e, 14e, 12e et 13e, le 18e et le 1er sont en cours de déploiement) selon la carte que fournit l’opérateur.

Au-delà de la bande passante, l’introduction de frais d’activation et de résiliation distinguent l’offre optique du forfait ADSL. Alors que ce dernier n’impose qu’un forfait de 45 euros en cas de résiliation, celui de l’offre optique s’élève à 99 euros dégressif de 33 euros/an à l’issu de la première année. A ces frais de départ s’ajoutent désormais des frais d’installation de 59 euros. “La fibre optique impose le déplacement d’un technicien à domicile “, justifie le service presse de Neuf Cegetel.

La concurrence arrive

Les frais d’activation sont cependant offerts jusqu’au 31 août 2007. Une période promotionnelle qui pourrait se prolonger notamment en fonction de la pression induite par la concurrence. Free doit lancer avant la fin du semestre son offre optique. Noos-Numéricâble a lancé ses offres 100 Mbits et Orange poursuit de son côté ses déploiements optiques.

Après avoir initié son offre très haut débit dans la ville de Pau la semaine dernière, Neuf Cegetel a lancé – plus discrètement – son offre fibre optique sur Paris. C’est confirmé car annoncé sur la page d’accueil spécial ” Très haut débit” du site Internet de l’opérateur. Accès Internet, téléphonie illimité sur les fixes en France et vers une trentaines de pays à l’international, service de télévision avec 69 chaînes gratuites dont celles de la TNT sont proposés à travers “100 % Neuf Box en fibre optique”. La Neuf Box optique et le décodeur TV sont inclus dans le forfait de 29,90 euros par mois qui, à la manière du dégroupage total, permet donc de couper les liens avec France Télécom.

Une offre qui ressemble aux forfaits ADSL de l’opérateur. A la différence que la fibre optique permet au fournisseur d’accès de proposer un débit de 50 Mbit/s “dynamiques” (c’est-à-dire partagé entre les activités de réception et d’émission des données). Un débit optimal plus de deux fois plus élevé que ce que propose l’ADSL 2+ et qui permettra de recevoir des flux vidéo haute définition, de la musique sur plusieurs postes tout en autorisant la navigation Internet et la consultation de ses e-mails simultanément . Mais peu de parisiens bénéficieront, dans un premier temps, de la fibre.

En effet, Neuf Cegetel s’appuie sur le réseau de l’opérateur parisien Erenis racheté en avril 2007. Soit 60 000 logements raccordables et 100 000 à venir. Un réseau que Neuf Cegetel complète en déployant ses propres infrastructures. Pour l’heure les zones dégroupées se concentrent sur quelques arrondissements de la périphérie de la capitale (17e, 15e, 14e, 12e et 13e, le 18e et le 1er sont en cours de déploiement) selon la carte que fournit l’opérateur.

Au-delà de la bande passante, l’introduction de frais d’activation et de résiliation distinguent l’offre optique du forfait ADSL. Alors que ce dernier n’impose qu’un forfait de 45 euros en cas de résiliation, celui de l’offre optique s’élève à 99 euros dégressif de 33 euros/an à l’issu de la première année. A ces frais de départ s’ajoutent désormais des frais d’installation de 59 euros. “La fibre optique impose le déplacement d’un technicien à domicile “, justifie le service presse de Neuf Cegetel.

La concurrence arrive

Les frais d’activation sont cependant offerts jusqu’au 31 août 2007. Une période promotionnelle qui pourrait se prolonger notamment en fonction de la pression induite par la concurrence. Free doit lancer avant la fin du semestre son offre optique. Noos-Numéricâble a lancé ses offres 100 Mbits et Orange poursuit de son côté ses déploiements optiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur