Archos renouvelle sa gamme de baladeurs multimédia… à prix réduit

Mobilité

Cette “Generation 5” met l’accent sur les divertissements et le Wi-Fi. Certes
une baisse des prix mais aussi beaucoup d’options payantes.

C’est sous un tonnerre d’applaudissement d’environ 400 partenaires (revendeurs et fournisseurs de contenus) et journalistes réunis au Palais Brongniart (la place historique de la Bourse de Paris) que Henri Crochas a présenté la cinquième génération des baladeurs multimédia de sa société Archos.

Le premier baladeur de la marque est sorti en 2000, c’était le premier lecteur MP3 avec disque dur intégré. En 2003, Archos revendique le premier PMP (portable multimedia player). Cette fois, la recette est un mix entre les anciens ingrédients, plus la télévision, plus Internet en Wi-Fi (ou en Ethernet). Le maître-mot marketing est “Entertainment your way” (“le divertissement à votre gré”).

En réalité, ce que le consommateur retiendra en premier, c’est la forte réduction du prix de vente environ divisé par deux. Le modèle 605 représentant le milieu de gamme est ainsi à 200 euros contre 400 euros auparavant. Faut-il y voir la concurrence d’appareils comme la console de jeu multimédia PlayStation Portable de Sony à 180 euros (hors promotion) ?

Pour ce prix-là, on a le droit à une résolution graphique de 800 par 480 pixels sur 4,3 pouces. Le minimum pour surfer sur le Web selon Henri Crochas. Nouveauté : cet écran est tactile. La mémoire de stockage est de 4 Go et peut être complété par des puces de mémoire Flash au format SD. Des modèles avec des disques dur de 30, 80 ou 160 Go sont également annoncés mais il nous a été impossible d’en connaître le prix.

L’image peut être projetée sur l’écran de télévision. Ou inversement le baladeur Archos peut servir de magnétoscope en 640 x 480 que la source soit Pal/Secam ou NTSC. Une grille des programmes est téléchargeable sept jours à l’avance, gratuitement pendant un an. Pour ces fonctionnalités, il faudra l’extension DVR Station GEN 5. C’est grâce à elle qu’il sera aussi possible d’aller sur Internet et d’afficher le Web sur la télévision.

En fait pour réduire le prix de base du baladeur, les concepteurs ont été obligés de retirer des fonctionnalités qui deviennent désormais des options payantes, la plupart du temps à 30 euros chacune. Dans la liste des plug-ins optionnels, on trouve des codecs pour permettre l’affichage d’autres standards que le MPG4 et le WMV : MPEG2, format HD (quand il sera disponible), H.264 (format des video podcast)…

Pléiade de fournisseurs de contenus

Si vous souhaitez surfer sur le Web, il faudra là aussi un plug-in payant. Et un autre encore pour bénéficier du lecteur Flash. Au final l’addition peut devenir assez lourde. De base, l’appareil ne permet d’accéder qu’à des sites partenaires qui ont développé une interface dédiée.

Parmi ces partenaires fournisseurs de contenus vidéo et musique, on trouve TF1 Vision, Fnac.com, l’Institut national de l’audiovisuel (INA), Euronews, Music Me, etc. Un peu plus d’une dizaine en tout. Les jeux vidéos ne sont pas oubliés puisqu’un partenariat a été également signé avec Visiware, la société qui équipe les réseaux câblés comme ceux de Noos par exemple. On trouvera dans son catalogue essentiellement des “casual games” (jeux de société…).

La nouvelle gamme Archos comporte aussi un lecteur référencé 105 avec un écran OLED de 1,8 pouce et 2 Go de mémoire à 100 euros, le 405 avec 2 Go de mémoire Flash et un écran 3,5 pouces à 150 euros. Dans le haut de gamme, le 705 reprend les bases du 605 mais offre un écran de 7 pouces bien plus grand. Tous seront disponibles dans le courant de l’été.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur