Area 404 : Facebook veut des projets hardware plus collaboratifs

Entreprise
facebook-area-404
3 1

Pour accélérer le développement de ses projets hardware, Facebook va rapprocher ses équipes d’ingénieurs au sein d’un laboratoire baptisé Area 404.

Fédérer ses équipes d’ingénieurs dans un « grand open space » et ainsi favoriser le partage d’expertise pour accélérer le développement de projets hardware : c’est dans cet esprit que Facebook a mis sur pied l’Area 404.

Neuf mois de travaux auront été nécessaires pour aménager ce laboratoire qui s’étend sur plus de 2 000 m² au sein du campus de Menlo Park, où se trouve le siège social du groupe.

Le nom de la structure est inspiré de l’erreur 404 que renvoient les serveurs HTTP lorsqu’une ressource demandée n’existe pas. Facebook explique précisément ne pas être parvenu à trouver un tel lieu auparavant…

L’Area 404 est pensé comme un complément à des structures telles que le hangar ouvert au Royaume-Uni pour travailler sur le drone Aquila, le complexe Oculus implanté dans la région de Seattle et le laboratoire spécialisé dans la communication par laser exploité dans le sud de la Californie.

Fédérer les expertises

Une zone est dédiée au prototypage, avec des instruments allant du microscope électronique à l’imprimante 3D en passant par les fraiseuses haute précision et la découpe au jet d’eau. Y seront notamment testées des pièces associées à l’Open Compute Project, qui vise à établir des standards d’infrastructure IT (serveurs, réseau, stockage).

Facebook entrevoit aussi des ouvertures via son Connectivity Lab, impliqué entre autres sur le projet Terragraph, du nom d’une infrastructure de réseau sans fil très haut débit basée pour partie sur la technologie WiGig et destinée à compléter la fibre optique.

Dans la pratique, le Connectivity Lab a déjà bénéficié de précieux conseils fournis par l’équipe chargée de la partie réseau sur l’Open Compute Project.

Sur le volet réalité virtuelle, il y a le programme Surround 360, dont l’objectif est de favoriser le développement de contenus produits avec des caméras gyroscopiques. Facebook en a justement présenté une qui doit servir de modèle, l’ensemble des plans étant publiés en open source.

L’Area 404 participe plus globalement d’une logique d’innovation sur dix ans, dans l’optique de créer des technologies qui connecteront toute la planète. Dans un premier temps, Facebook cherche à développer sa communauté et la façon dont elle partage du contenu. À moyen terme, il est question de monter des écosystèmes associant développeurs et entreprises.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur