Ariba mise sur la location d’applications

Cloud

L’heure de la location d’applications ou ASP a-t-elle sonné ? Le spécialiste de la gestion électronique des achats Ariba le croit et rachète un hébergeur. Manifestement, le succès de Salesforce.com fait des émules.

Après avoir suscité l’enthousiasme à la fin des années 90, puis sombré avec l’éclatement de la bulle Internet, le marché de la location d’applications serait-il sur la voie du renouveau ? C’est déjà le cas dans le domaine de la gestion de la relation client (GRC) avec Salesforce.com, start-up américaine dont la réussite est incontestable (voir édition du 25 novembre 2003). A telle point que le leader de la GRC, Siebel, qui a connu une année 2003 particulièrement difficile (voir édition du 6 janvier 2004), a racheté il y a quelques mois un concurrent de Salesforce.com, Upshot, et espère bien se refaire une santé grâce au modèle locatif (voir édition du 16 octobre 2003).

Cinq à dix fois moins cher

Un autre exemple nous est donné par Ariba, éditeur spécialiste de la gestion électronique des achats (ou e-procurement) et ex-fleuron de la nouvelle économie, qui vient lui aussi d’annoncer l’acquisition pour un montant non dévoilé d’un ASP, Alliente, lequel compte une centaine d’employés. Alliente distribue via Internet plusieurs applications dont celles d’Ariba, et ce depuis déjà trois ans. Alliente est spécialisée, comme Ariba, dans les problématiques d’achat en ligne. Dans le cadre de son offre de services, il aide les entreprises à créer leurs catalogues électroniques et gère les échanges électroniques entre vendeurs et acheteurs. Reste à savoir si l’ASP appliquée à la gestion électronique des achats remportera, à l’instar de la GRC, l’adhésion des entreprises. Ariba le croit et pour cause ! D’après le site américain News.com, un marché, qui lui a récemment échappé, a été gagné par un concurrent d’Alliente, Ketera Technologies, parce que ce dernier a été en mesure de proposer une solution bien moins chère que celle d’Ariba. Les services de Ketera sont en effet de cinq à dix fois moins chers que les systèmes d’Ariba. D’où l’acquisition d’Alliente.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur