ATI, nVidia et Adobe soutiennent le Corona de Microsoft

Mobilité

Microsoft vient de marquer des points dans la longue bataille des formats vidéo informatiques. Il vient d’obtenir le soutien massif des constructeurs de cartes vidéo nVidia et ATI qui intégreront dans leurs produits des puces dédiées à la décompression du futur format audiovisuel de Microsoft attendu pour le courant de l’année. Adobe annonce également son soutien à Corona dans Premiere et After Effects. Le Windows Media deviendra-t-il le standard de la vidéo en ligne?

Si RealNetworks cherche l’adhésion des industriels avec RealVideo 9 (voir édition du 24 avril 2002), Microsoft obtient celle des fabricants de cartes vidéo, à savoir l’américain nVidia et le canadien ATI. Les deux constructeurs ont annoncé le support matériel du prochain format de Windows Media Video/Audio (WMA/V) dont le nom de code est Corona. L’intégration de puces dédiées à la décompression des fichiers vidéo et audio au sein même des cartes vidéo devrait optimiser le traitement du flux et offrir ainsi une plus grande qualité.

Attendue dans le courant de l’année 2002, Corona ajoute au format de compression vidéo des modules de gestion de flux comme le Windows Media Service qui sera intégré à Windows .Net Serveur. Corona devrait également offrir une meilleure qualité d’image tout en optimisant de 15 à 20 % la compression vidéo par rapport à WMA 8.

Corona dans Premiere et After Effects

Au soutien des constructeurs de cartes graphiques s’ajoute celle de l’éditeur de solutions graphiques Adobe qui a annoncé, au NAB 2002 (National association of Broadcasters), le support de Corona dans Premiere et After Effects. Le premier est un logiciel de montage professionnel et le second permet de générer des effets spéciaux vidéo en tout genre. Le soutien en question se traduira surtout par la possibilité pour l’utilisateur d’exporter son travail au format Corona. Un soutien somme toute banal. Mais la précocité de l’annonce face à la date encore inconnue de l’arrivée de Corona met clairement à jour la confiance de l’éditeur de Photoshop dans ce format.

Après l’annonce du support du WMA par des constructeurs de lecteurs DVD de salon (voir télégramme du 9 janvier 2002), les soutiens d’ATI, nVidia et Adobe donnent un véritable coup de pouce à la technologie de Microsoft qui devient de plus en plus incontournable tant au sein du PC qu’au coeur de l’équipement vidéo de salon.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur