ATI poursuit sa reconquête du marché des puces graphiques

Mobilité

Pas moins de trois nouvelles puces ATI, toutes déclinées en version Pro, débarquent sur le marché des cartes graphiques. Pas de révolution mais des évolutions techniques – et commerciales – des précédent modèles à travers les Radeon 9800, 9600 et 9200.

Alors que la Radeon 9700 (voir édition du 19 juillet 2002) poursuit une belle carrière (plus d’1 million de puces auraient été commercialisées), ATI annonce trois nouveaux processeurs graphiques : les Radeon 9800, 9600 et 9200 (jusqu’alors connus sous les noms de code R350, RV350 et RV280). Ces trois puces visent respectivement les trois marchés habituels de la carte graphique que sont le haut de gamme pour joueurs exigeants, le milieu de gamme performant pour répondre à la majorité des besoins et l’entrée de gamme pour les joueurs.

Le Radeon 9800 est une version du 9700 enrichie de l’Open GL 2.0, bien sûr, et de DirectX 9.0 auxquels viennent s’ajouter de nouvelles version des Smartshader 2.1, Smoothvision 2.1 et de l’HyperZ III+, des fonctions d’optimisation des calculs sur les pixels et les transferts des données. Les fréquences processeur et mémoire atteignent respectivement 325 et 290 MHz. Le Radeon 9800 est décliné en trois versions : le 9800 à 128 Mo de mémoire, le 9800 Pro 128 Mo qui exploite la DDR II et le 9800 Pro 256 Mo. Attendue pour avril prochain, cette dernière version est proposée à 499 dollars. Disponibles dès aujourd’hui, les deux autres sont respectivement commercialisées à 349 et 399 dollars.

Nouveaux produits à prix serrés

Le Radeon 9600 est une version inférieure du 9700 Pro. Gravé en 130 nanomètres (0,13 micron), il ne dispose “que” de quatre pipelines contre huit pour le 9700 Pro et d’un bus mémoire à 128 bits au lieu de 256. Deux versions principales en mémoire DDR et “Fast DDR” sont commercialisées avec respectivement 64 et 128 Mo de mémoire, pour des prix variant de 149 à 199 dollars. Enfin, le Radeon 9200 est une évolution du 9100 ou 9000/9000 Pro (il est un peu dommage qu’ATI ne clarifie pas plus ses gammes à travers des noms plus explicites, mais ce n’est certainement pas un hasard). Support de l’AGP 8x, du DirectX 8.1 de manière matérielle et 9.0 de manière logicielle. Comme le 9600, le 9200 est décliné en version simple et “Pro” (support de la DDR) pour des prix variant de 79 à 149 dollars.

Ces trois nouvelles puces devraient conforter ATI dans sa reprise des parts de marché face à un nVidia qui semble un peu dépassé par les difficultés rencontrées avec son GeForce FX que peu de constructeurs ont adopté. Surtout, les tarifs d’ATI sont très attractifs face à ceux de son concurrent. Mais le Cebit arrive et nVidia pourrait dévoiler de nouveaux produits et, pourquoi pas, à des prix compétitifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur