Atos Origin affiche de hautes ambitions dans le smart grid

Cloud

Avec l’essor de la “gestion intelligente de l’énergie” (“Smart Energy”), Atos Origin met en place une filiale dédiée avec des premières réalisations (comme Linky-ERDF en France).

Atos Origin scrute le marché du smart grid avec sa nouvelle filiale Atos WorldGrid, qui sera opérationnelle d’ici fin juin.

Le groupe IT (solutions de conseil, intégration de systèmes et d’infogérance) veut se montrer offensif sur le terrain en mobilisant un millier d’ingénieurs dans le segment porteur des technologies de gestion intelligente de l’énergie (“Smart Energy”).

Atos WorldGrid compte étendre ce nouveau périmètre d’activité dans des pays à forte croissance (comme l’ensemble BRIC, groupe de pays composé du Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine), “soit de façon autonome soit en partenariat  avec de grands industriels”, précise Atos Origin.

Dès 2010, l’activité d’Atos WorldGrid devrait générer  un chiffre d’affaires de plus de 150 millions d’euros (avec un objectif CAx2 d’ici fin 2014).

Forte d’une expérience acquise dans le domaine nucléaire (fourniture de systèmes de contrôle commande numérique de centrales), Atos Origin veut élargir ce domaine d’activité.

En France, le groupe IT de Thierry Breton a été sélectionné pour concevoir les solutions de compteurs intelligents Linky dans le cadre du déploiement dans les foyers français prévu par ERDF.

Toujours plus près des producteurs d’énergie, Atos Origin fournit un système temps-réel innovant pour le contrôle et la gestion d’un gazoduc pour Wingas, l’un des principaux transporteurs allemands de gaz.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur