Attentats de Boston : Google Person Finder facilite les contacts sur place

Régulations
google-person-finder-attentats-boston

Face à la confusion, le service d’aide en ligne aux victimes de Google permet de faciliter les mises en relations. C’est la première fois qu’il est activé dans le cadre d’un acte de terrorisme.

Le service Google Person Finder est réactivé à la suite des attentats terroristes en lien avec le marathon de Boston aux Etats-Unis.

Il sert de plateforme d’intermédiation pour retrouver les proches présents sur place.

Il est censé faciliter les recherches et la prise de contacts après de tels évènements qui suscitent de la confusion.

Composante de Google.org Project (regroupant des projets Google à but humanitaire ou philanthropique), Google Person Finder propose deux options : “Je recherche quelqu’un” (et, dans ce cas, il faut inscrire le nom de la personne) ou “J’ai des informations sur quelqu’un” (et, dans ce cas, il faut remplir un fiche descriptive).

Le service Internet précise que tous les éléments enregistrés seront disponibles au grand public et que la fiabilité des informations transmises n’est pas vérifiée.

Cette application avait été exploitée initialement lors du séisme survenu à Haïti en 2010.

Depuis, elle est régulièrement réactivée en cas de catastrophes naturelles pour aider éventuellement les populations locales et les équipes de secours sur place : séisme au Chili (2010) et en Nouvelle-Zélande (2011),  inondations au Pakistan (2010), tsunami au Japon (2011).

Pour la première fois, Google Person Finder a été enclenché pour un acte terroriste.

(Credit photo : Shutterstock.com – Copyright : Copyright : PHOTOCREO Michal Bednarek)

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur