Aux Etats-Unis, l’engouement pour le Wi-Fi ne se dément pas

Mobilité

Le Wi-Fi continue sa percée aux Etats-Unis. C’est au tour de l’opérateur local SBC Communications de lancer une vaste offensive.

Les Etats-Unis seront bientôt quadrillés de part en part par des hotspots, ces points d’accès sans fil à l’Internet haut débit. Après Cometa Networks, T-Mobile ou encore iPass, c’est au tour de l’opérateur local SBC Communications d’annoncer une stratégie en la matière. Dans les trois ans à venir, il prévoit de commercialiser des services Wi-Fi dans plus de 6 000 lieux publics répartis sur les douze Etats qu’il couvre, représentant un total de 20 000 points d’accès Wi-Fi. Une ambition comparable à celle du consortium Cometa Netwoks associant Intel, IBM et ATT, qui lui aussi prévoit le déploiement de 20 000 hotspots dans une cinquantaine de zones urbaines (voir édition du 6 décembre 2002). Le service de SBC sera baptisé FreedomLink. L’opérateur a conclu un accord de roaming avec un fournisseur de services Wi-Fi ayant une couverture nationale, Waypoint  d’autres accords de ce type sont à venir.

Le marché du Wi-Fi aux Etats-Unis devrait représenter entre 2 et 3 milliards de dollars d’ici 2007. Pourtant plusieurs cabinets d’études américains se sont montrés récemment quelque peu pessimistes quant au succès économique de la technologie de communication sans fil, certains comparant même l’engouement actuel à celui qui a prévalu lors du succès des dotcoms, avec le dénouement que l’on sait.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur