Aux Etats-Unis, les PME-PMI misent sur l’informatique

Mobilité

Les PME-PMI américaines croient au rôle de l’informatique pour renforcer leur compétitivité. Conséquence : leurs budgets devraient croître, selon Forrester Research, de 6,6 % en 2003.

Aux Etats-Unis, la croissance du marché de l’informatique professionnelle sera fortement stimulée en 2004 par l’investissement des PME-PMI, estime le cabinet d’études Forrester Research. Ce dernier a en effet mené une enquête auprès de 1 000 décideurs informatiques de PME-PMI américaines comptant moins de 1 000 salariés. Il en ressort qu’ils tablent, en moyenne, sur une croissance de 6,6 % de leur budget informatique par rapport à 2003 alors que, selon Forrester, l’investissement des grandes entreprises connaîtra pendant cette même période une croissance de seulement 1,7 %.

Ce résultat n’est pas une surprise, il ne fait que confirmer ce que tous les fournisseurs informatiques savent de longue date : le midmarket sera, dans les années à venir, leur principal levier de croissance. Pour eux, la question est plutôt de savoir quand les PME-PMI décideront d’investir dans leur informatique. Or l’enquête de Forrester montre clairement, qu’aux Etats-Unis au moins, les entreprises de cette taille sont confiantes en l’évolution de la conjoncture économique et les perspectives de leur secteur. L’étude indique en outre quelles seront leurs priorités en 2004 : en premier lieu, elles procéderont au renouvellement de leur infrastructure matérielle, qu’il s’agisse de leurs PC, des équipements de stockage ou des serveurs. Au total, un quart du parc de PC des entreprises sondées sera remplacé cette année. Dell et son mode de distribution direct sont plébiscités. Parallèlement, 70 % d’entre elles prévoient d’augmenter le débit de leur connexion à Internet.

Un intérêt certain pour la business intelligence

La sécurisation de leur système d’information est une autre préoccupation majeure : 75 % des personnes interrogées comptent ainsi se doter de technologies de sécurité informatique. C’est particulièrement vrai pour les entreprises des secteurs financier et de l’industrie manufacturière, où cette proportion atteint respectivement 82 % et 79 %. Les PME-PMI sont en revanche circonspectes vis-à-vis de Linux et des logiciels libres, 69 % d’entre elles ne s’y intéressant pas. Du côté des applications, on notera le fort intérêt pour la business intelligence (33 % comptent s’en équiper) et la gestion de contenu (30 %). Nul doute que si une étude équivalente était menée en France, elle donnerait un tout autre résultat. En effet, un rapport du député du Loiret Jean-Paul Charié, rendu public début octobre 2003, fait état du retard des PME françaises dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), tandis que la dernière enquête de conjoncture de BNP Paribas Lease Group (BPLG), qui date de début mars, envisage un gel des investissements informatiques des PME en 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur