Avanade s’intéresse aux PME

Cloud

Après deux années d’activité, Avanade, co-entreprise entre Microsoft et Accenture, affiche un bilan extrêmement satisfaisant avec non seulement une croissance à trois chiffres mais aussi un résultat positif. L’entreprise souhaite se renforcer en France, et pourquoi pas attaquer le marché des PME avec les offres Navision de Microsoft.

Avanade, intégrateur de solutions d’entreprise, semble avoir traversé la période de ralentissement économique plutôt bien. Créée en France en septembre 2000, c’est-à-dire en pleine période de l’éclatement de la bulle des valeurs Internet, la société annonce aujourd’hui vouloir se renforcer sur le territoire français. Avanade a en effet annoncé, il y a quelques semaines, une campagne de recrutement afin de doubler ses effectifs dans l’Hexagone. Selon Jean-Marie Sacré, le PDG d’Avanade, la société afficherait une bonne santé financière puisqu’elle dégage un résultat positif depuis janvier dernier. Il annonce en outre une croissance à trois chiffres sur l’année fiscale qui vient de se terminer.

Avanade compte 500 clients à travers le monde et intervient sur plus de 750 projets, dont 60 % concernent le développement d’applications et 40 %, les projets d’ingénierie/infrastructure. En France, la société travaille pour 35 grands comptes. La société n’est pas encore présente sur le marché des PME. Mais la composition même du capital de la société (78 % Accenture, 20 % Microsoft et 2 % des employés) fait qu’elle suit la stratégie de Microsoft au plus près. Ainsi, en rachetant Navision et Greatplains, Microsoft s’attaque au marché des PME et oblige de fait Avanade à suivre. Un projet pilote a ainsi été lancé aux Etats-Unis par Avanade. En fonction de sa réussite, il sera décidé ou non de se lancer dans le reste du monde sur le marché des petites et moyennes entreprises.

Un booster pour .Net ?

L’essentiel du chiffre d’affaires d’Avanade est assuré par la migration des entreprises sur Windows 2000, XP et Exchange. “Beaucoup de grands groupes européens se sont consolidés et ont donc une infrastructure de communication très importante. Ainsi, les sociétés cherchent à mettre aujourd’hui l’ensemble de leur bureautique en réseau, ce que Windows 2000 permet de faire”, explique Jean-Marie Sacré. Ce dernier constate par ailleurs une montée en puissance des portails d’entreprise notamment des solutions capables de fédérer des dizaines, voire parfois des centaines de portails en un seul. Les portails d’entreprises sont essentiellement utilisés pour des intranets, mais aussi pour des relations de type B-to-B avec par exemple des fournisseurs de service qui s’intègrent dans le portail même de l’entreprise. Cette interconnexion entre entreprise ouvre ainsi la voie à ce que l’on appelle les services Web si chers à Microsoft. D’ailleurs, Avanade commence à travailler sur des projets .Net, l’architecture Web de Microsoft. Toutefois, la France semble encore quelque peu frileuse. Pourtant, Jean-Marie Sacré se dit surpris de la montée en puissance de projet .Net. “L’attraction pour .Net a été plus rapide que ce que l’on croyait. Et l’intérêt pour les portails d’entreprise en est la principale raison”, juge-t-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur