Avec SearchMash, Google expérimente un moteur de recherche Web 2.0

Mobilité
Information - news

Google se dote d’un nouvel outil qui pousse la personnalisation des résultats
de recherche vers d’autres horizons.

La semaine dernière, Google a discrètement mis en ligne SearchMash, un nouveau moteur de recherche, pour le moment en phase expérimentale et en anglais. Outre l’interface totalement dépouillée (qui n’est pas sans rappeler les débuts de Google), SearchMash cherche simultanément dans les pages Web textuelles et dans les images.

La page de résultats affiche ainsi les trois premières images les plus pertinentes en réponse à une requête aux côtés des pages indexées. Un lien vers “plus d’images” est proposé. Il renvoie aux résultats d’une recherche limitée aux images. Laquelle est également proposée dans le menu déroulant situé à droite du champs de saisie de la requête au sommet de la page.

Ce n’est pas tout. Un clic sur l’URL (l’adresse Internet d’une page Web) déroule un menu contextuel qui propose plusieurs options : ouvrir la page dans la même fenêtre, dans une autre fenêtre du navigateur, accéder à la page mise en cache par Google, plus de résultats à partir du site pointé et plus de pages similaires à celles-ci. Des fonctions déjà proposées dans Google mais, ici, plus facile d’accès.

De plus, il est possible de saisir un lien en cliquant sur son numéro de référence (à gauche des résultats) et de le glisser dans la page pour réorganiser les résultats. Une fonction de personnalisation propre aux contenus estampillés Web 2.0 qui ressort du gadget aux dires mêmes des concepteurs du moteur. “Pour le moment, c’est juste pour le plaisir, mais nous avons quelques idées sur son utilisation”, lit-on dans la pages “fonctionnalités ” du moteur.

Enfin, le lien “Plus de pages web” ouvre les dix résultats suivants dans la même fenêtre à la suite des précédents, créant ainsi une page de liens toujours plus grande qui évite les éventuels retours en arrière pour retrouver des résultats précédents. Un rapide test de cette fonction a cependant limité les résultats aux 100 premières réponses sur une requête (“espace”) qui indexe plus de 15 millions de pages.

Ces nouvelles fonctionnalités, notamment par rapport à Google.com, n’ont rien de très révolutionnaire. Celles-ci vont cependant s’enrichir au fil du développement du nouvel outil. Il n’en reste pas moins qu’avec SearchMash Google étudie de près l’utilisation de fonctions de personnalisation, et donc les interactions des internautes eux-mêmes, dans les résultats de moteurs. Des pistes défrichées par des sites comme Del.icio.us pour le partage en ligne de favoris, ou encore Rollyo qui propose de personnaliser ses résultats en créant son propre espace de recherche. Google cherchera sans aucun doute à dépasser l’aspect communautaire des défricheurs pour proposer un outil pertinent dans le cadre d’une exploitation à l’échelle mondiale. A suivre, donc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur