Avec son offre de TV par ADSL, Club Internet entre dans l’ère du triple play

Cloud

Doté de la solution Microsoft TV, le FAI propose un bouquet télé classique, un magnétoscope numérique et de la VOD.

Club Internet est le premier fournisseur d’accès Internet français à adopter la solution IP de télévision interactive (IPTV) de Microsoft, sur lequel il va s’appuyer pour commercialiser des offres triple play. C’est le premier pôle au sein de T-Online AG (la branche Internet de l’opérateur Deutsche Telekom) à implémenter cette application. La maison-mère allemande puis le portail espagnol Ya.com devraient l’adopter prochainement.

On pourait s’exclamer “enfin !” des deux côtés. En donnant la priorité l’année dernière au développement de son réseau (voir édition du ), Club Internet avait mis de côté le volet des services. Du côté de Microsoft, cela fait plus de deux ans que l’on parle IP TV sans voir une seule application apparaître sur le marché. Tout juste évoque-t-on des expérimentations initiales du côté de Swisscom. Mais le développement de l’application pour faciliter son usage par les consommateurs a été long. Depuis le début de l’année, un millier de clients Club Internet ont participé à un test de cette solution qui entre maintenant en phase de déploiement à grande échelle.

Accord avec TPS

Mercredi 7 juin, la rédaction de Vnunet.fr a assisté à une démonstration du nouveau service IP TV. “C’est une nouvelle expérience de consommation de la télévision : plus personnel et à la demande”, considère Marie-Christine Levet, PDG de T-Online France. La solution IPTV se décompose en trois grandes parties : offre de télévision par ADSL classique, décodeur enregistreur numérique et vidéo à la demande.

Pour le premier volet, Club Internet va déployer son propre bouquet de 150 chaînes, dont 50 en accès gratuit. Les autres seront commercialisés en mode premium avec la mise en place de packs TV thématiques. Club Internet a signé un accord de distribution avec TPS pour relayer ce bouquet satellite à travers son offre de télévision par ADSL.

La technologie Microsoft TV apporte des fonctionnalités originales pour profiter de l’offre audiovisuelle, en liaison avec le décodeur numérique. Tout d’abord, Club Internet veut séduire les accrocs du zapping. Le temps de changement de chaîne est quasi-instantané : il est réduit à 50 millisecondes contre quelques secondes dans une configuration normale. Ensuite, un système de double affichage a été mis en place afin de savoir ce qui se passe sur une autre chaîne via un petit module qui s’incruste sur l’écran principal (fonctionnalité du “double direct”).

Autre fonctionnalité alléchante : le contrôle du direct. Si un indélicat dérange un téléspectateur au cours de la diffusion de son programme favoris, celui-ci peut enclencler une fonction de pause sur un programme en direct. Le décodeur prend alors le relais pour enregistrer la suite de l’émission en attendant que le téléspectateur revienne devant son poste de télévision et reprenne le cours de son programme. Le contrôle du direct permet de revenir jusqu’à 1h30 en arrière. Des terminaux interactifs comme le PilotTime de Canal Plus étaient déjà dotés de ce type de gadgets technologiques.

Le guide de programme interactif est très élaboré et dense en informations concernant les programmes de télévision. Il couvre 14 jours de programmes télé, avec une réactualisation survenant deux fois par jour. Le guide TV a fait l’objet d’une intégration poussée dans le tryptique de services audiovisuels (offre de TV, décodeur enregistreur numérique et VOD). Il bénéficie également d’un moteur de recherche permettant d’effectuer des recherches par titres de programmes ou de noms d’acteurs par exemple. Un système de verrouillage parental a até mis en place pour contrôler les accès aux contenus adultes.

La VOD mise en avant

Passons au hardware : Club Internet a fait appel à Linksys (une filiale de Cisco) pour fabriquer son magnétoscope numérique capable d’enregistrer 50 heures de programmes et doté d’une capacité de 80 Go. Le décodeur est HD Ready et dispose de sorties TNT à l’arrière. Mais attention, pour “des raisons de mises à jour du logiciel Microsoft TV”, la fonction TNT ne sera disponible qu’en fin d’année.

Le FAI montre un intérêt particulier à la vidéo à la demande en donnant l’accès à un catalogue de 1000 programmes. Les films sont vendus à l’unité avec une tarification qui se différencie peu des services VOD concurrents comme Canalplay.

Club Internet compte profiter de l’effet “groupe Deutsche Telekom” pour convaincre les grands studios de cinéma américain de signer un accord de distribution de tout ou partie de leur catalogue. En attendant, le FAI a signé un accord avec Studio Canal, TF1, France Télévisions Distribution et Gaumont (qui signe du coup le premier accord de distribution en VOD).

Un dispositif spécifique d’abonnement forfaitaire mensuel a été mis en place pour des programmes de flux comme les dessins animés. Ainsi, les enfants peuvent bénéficier d’une consommation illimitée de programmes jeunesse.

Alignement sur l’offre de Free

Comment Club Internet compte commercialiser sa nouvelle offre triple play ? Cette formule enrichie sera mis à la disposition des abonnés de Club Internet d’ici la fin du mois de juin. Pour les nouveaux clients, il faudra attendre la rentrée. Le FAI propose cette offre pour 29,90 TTC par mois avec le décodeur mis gratuitement à la disposition des clients (la location du modem d’accès Internet haut débit + téléphonie restant fixée à 3 euros TTC par mois).

Mais attention, pour profiter de l’offre triple play de Club Internet, il est nécessaire de disposer d’une ligne dégroupée et de disposer d’un débit minimum de 7 ou 8 Mbit/s. “Pour éviter de créer un sentiment de frustration, nous ne proposerons pas cette offre à nos clients s’ils ne remplissent pas cette dernière condition”, assure Marie-Christine Levet.

Des nouveaux clients convertis ou gagnés en haut débit à l’arraché
A la fin du premier trimestre 2006, Club Internet recense 1,2 million de clients dont 500 000 clients en haut débit. A coup de matraquage publicitaire, le service d’accès parvient à gagner de nouveaux clients mais la bataille est très dure dans un environnement ultra concurrentiel. Ses challengers les plus proches étant Alice (Telecom Italia France) et AOL France. Selon les premiers éléments recueillis après la mise en place du réseau télécoms mis en place par Club Internet dans le courant du deuxième semestre 2005, près des deux tiers de ses abonnés haut débit sont désormais exploités en dégroupage total.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur