L’avenir du service Microsoft SkyDrive est dans le HTML5

CloudData-stockageStockage

Microsoft propose un nouvelle version de SkyDrive, son service de stockage en ligne. La technologie Silverlight est abandonnée au profit du tandem HTML5 / CC3, qui assure une compatibilité multi-plates-formes et propose de nouvelles options multimédia.

Ces derniers temps, tous les yeux sont tournés vers le cloud. Après iCloud et Google Music, c’est le service de stockage et de partage en ligne de contenus multimédia SkyDrive de Microsoft qui subit un lifting radical. Il utilise désormais le HTML5 à la place de Silverlight.

Pour rester en phase avec l’évolution des technologies du Web, Microsoft délaisse progressivement son plug-in Silverlight au profit de la dernière version du langage HTML.

Combiné au CSS troisième du nom, le HMTL5 assure à ceux qui changent régulièrement de navigateur ou de système d’exploitation une interopérabilité accrue, un meilleur rendu graphique et un chargement plus rapide des pages.

Apple a son iCloud, Amazon, son Cloud Drive et Google, son service de musique en ligne. Comme le SkyDrive, ces plates-formes subissent actuellement une migration aussi technique qu’ergonomique.

Plus que de simples espaces de stockage, ces solutions sont désormais des services multi-usages.

Mis à jour, le service en mode cloud SkyDrive intègre désormais la fonction Groupes. Celle-ci est disponible par défaut, tout comme l’ouverture des documents dans les versions en ligne de Word et Excel.

Il reste tout à fait possible pour l’utilisateur de travailler avec l’application traditionnelle, installée sur son ordinateur. La synchronisation grâce au cloud s’effectue alors automatiquement.

Mais surtout, la révolution est à chercher du côté de Silverlight. La technologie autrefois encensée par Microsoft était pressentie pour supplanter Adobe Flash.

Il n’en a rien été. Silverlight laisse la place au HTML5 pour la quasi-totalité des fonctions du SkyDrive (ce n’est pas le cas pour la mise en ligne de fichiers).

Utilisé avec CSS3 dans un navigateur compatible, le HTML5 améliore le rendu des images et des vidéos. Il rend le défilement plus intuitif, introduit une fonction de scrolling pour les miniatures et un carrousel pour les diaporamas.

Les fichiers multimédia s’adaptent désormais mieux à la fenêtre du navigateur et à la résolution de l’écran, sans modifier le ratio d’aspect origine, notamment pour les séquences vidéo.

Tirant parti de l’accélération matérielle et d’une gestion améliorée du cache, le service SkyDrive se révèle plus véloce à l’usage. Son interface devient un véritable espace de travail, plutôt qu’un simple tiroir à données.

Chez Microsoft, on admet, non sans un soupçon de déception, que “le HTML est la seule solution compatible avec toutes les plateformes, dont iOS, d’Apple”.

Avec Internet Explorer 9, la firme de Redmond avait déjà annoncé la couleur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur