Azendoo lève 1,5 million d’euros pour relever le défi du marketing

EntrepriseLevées de fondsManagementStart-up
azendoo-levee-fonds
2 2

Le Bordelais Azendoo va mettre à profit son 2e tour de table (1,5 million d’euros) pour orienter sa plate-forme collaborative de gestion de projets sur les métiers du marketing.

Consolider sa plate-forme collaborative de gestion de projets et de tâches en y intégrant davantage de services tiers, recentrer son approche commerciale sur les métiers du marketing et développer son activité aux États-Unis après l’ouverture d’un bureau dans la Silicon Valley : tels sont les principaux objectifs d’Azendoo après sa dernière levée de fonds.

L’opération a été un succès pour la SAS bordelaise si l’on considère que le montant recherché à l’ouverture du tour de table – c’était en avril 2015 – a été atteint : 1,5 million d’euros*, avec en tête de gondole TheFamily, structure parisienne dédiée à l’accompagnement des jeunes entreprises.

Fondé en 2010 par trois spécialistes de l’édition logicielle (Grégory Lefort, actuel CEO ; Benoît Droulin, président ; Christophe Gagin, chef produit), Azendoo s’appelait à l’origine Alertflow. Une marque modifiée par la suite pour mieux refléter la philosophie du produit (Azendoo pour « Agile », « Zen » et « Productif » dans le sens du verbe anglais to do), commercialisé depuis 2012.

Disponible sur le Web et pour les appareils mobiles (iOS, Android), la plate-forme fonctionne comme un réseau social d’entreprise permettant le partage d’informations entre salariés. Elle doit permettre d’organiser le travail de façon plus fluide, que ce soit pour le suivi des projets marketing, des recrutements, des clients et fournisseurs ou de la R&D.

Conçue comme un complément pratique à la messagerie électronique, l’offre d’Azendoo tire sa puissance des services externes auxquels elle peut être connectée. De nombreuses intégrations sont dans les tuyaux, dont MailChimp, qui permettra entre autres d’ajouter une tâche pour souhaiter la bienvenue à chaque nouvel inscrit sur une mailing list.

On citera également Eventbrite (ajout de tâches de suivi pour chaque inscription à un événement), GoToWebinar (message à l’équipe commerciale pour chaque participant à un webinaire), GitHub (avertissements lorsque des changements sont acceptés dans le code) ou encore Feedly, Salesforce, WordPress, Instagram, PayPal, Twitter et Pinterest.

Suivre la piste Evernote

Les intégrations effectives à l’heure actuelle concernent surtout des services de stockage en ligne, comme Google Drive, Box et Dropbox. Mais ce sont bien les passerelles montées avec Evernote qui ont permis à Azendoo de décoller à l’international. Et plus particulièrement aux États-Unis, qui représentent près de la moitié de son chiffre d’affaires.

L’utilisation de la plate-forme est gratuite pour un espace de travail, une intégration maximum et 10 Go d’espace de stockage partage. Il faut compter 5 euros TTC par mois pour l’offre « Perso », qui inclut espaces, intégrations et stockage illimités (plus de détails dans la documentation au format PDF).

Adobe, Netflix, Nike, MasterCard et Coca-Cola font partie des références qui ont choisi la formule « Équipe » à 6,67 euros par mois et par utilisateur pour une administration multiple, un paiement centralisé, l’archivage des sujets…

En se focalisant sur les agences et les départements marketing, Azendoo compte dépasser le million d’utilisateurs en 2016 – contre 300 000 à l’heure actuelle, pour une équipe de 13 salariés.

* Cet apport s’ajoute aux 1,3 million d’euros injectés il y a près de trois ans par la société d’investissement luxembourgeoise Halisol Groupe. OSEO, la Région Aquitaine et plusieurs business angels avaient pour leur part contribué à hauteur de 500 000 euros.

Crédit photo : Bacho – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur