Baltimore se recentre sur les architectures PKI

Cloud

Confronté à de graves problèmes financiers, Baltimore Technologies espère éviter la faillite en se recentrant sur son coeur de métier : la sécurité et les architectures PKI fixes et mobiles.

Le spécialiste des architectures à clé publique, Baltimore Technologies, entend se recentrer sur son activité de base, la sécurité et les architectures PKI fixes et mobiles. Confronté à des difficultés économiques, l’anglais compte se séparer de son activité de sécurisation de contenus. Après avoir licencié 250 personnes en mars dernier, la société devrait par ailleurs procéder à une deuxième vague de licenciements concernant 220 salariés. Baltimore, qui employait auparavant 1 100 personnes, ne devrait plus compter que 470 personnes d’ici le second trimestre 2002, à l’échéance de son programme de réduction des coûts.

Baltimore Technologies doit faire face une réduction importante de son chiffre d’affaires. Alors qu’au premier trimestre de cette année, la société affichait un chiffre d’affaires de 32,2 millions de dollars (35 millions d’euros), le deuxième trimestre est nettement en recul avec un CA de 23,2 millions de dollars (25 millions d’euros).

En se recentrant sur ses activités de base, Baltimore espère trouver l’équilibre d’ici la fin de l’année prochaine. La société annonce ainsi le lancement d’une nouvelle solution, Telepathy QuickStart, qui permet de déployer rapidement une solution WPKI (Wireless Public Key Infrastructure). Une architecture WPKI est indispensable pour passer une commande par téléphone et s’assurer de l’authenticité de l’émetteur. Après un essai de 120 jours de cette architecture de clé publique mobile, Baltimore propose soit de l’installer au sein même de l’entreprise, soit de l’externaliser dans un de ses centres d’hébergement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur