Barack Obama incité à créer une agence dédiée à la cyber-défense

Cloud

Un think tank interpelle le nouveau Président des Etats-Unis sur la question de la protection des réseaux critiques au niveau national.

Un rapport du cercle de réflexion Center for Strategic and International Studies (CSIS) recommande au président élu Barack Obama d’établir un National Office for Cyberspace (NOC) pour protéger l’infrastructure réseau américaine face aux attaques.

Ce rapport (disponible en fichier PDF), qui a demandé plus d’un an de travail, recommande la nomination d’un membre de l’équipe de la Maison Blanche pour gérer les menaces en ligne et la fusion du National Cyber Security Center et du Joint Inter-Agency Cyber Task Force.

“Nous faisons face à un défi à long terme dans le cyber-espace, posé notamment par des agences gouvernementales et armées étrangères, et les réseaux criminels. Si nous perdons ce combat, cela risque d’entraîner de sérieux dommages au niveau de la santé économique et de la sécurité nationale des Etats-Unis“, peut-on lire dans le rapport du CSIS.

“Trouver des moyens de tirer un meilleur parti du cyber-espace contribuera à donner aux Etats-Unis un avantage concurrentiel dans un monde où nous sommes actuellement à la traîne. De même, la capacité d’opérer dans le cyber-espace et de nous défendre contre les actions des autres est un élément crucial de la prospérité de notre nation”, est-il écrit.

Ce nouvel organisme s’occuperait de la sécurité informatique sur toutes les agences gouvernementales, et ferait également appel aux services du secteur privé pour sécuriser l’infrastructure nationale en ligne, dont 85% n’est pas sous contrôle gouvernemental.

Un rapport du cercle de réflexion Center for Strategic and International Studies (CSIS) recommande au président élu Barack Obama d’établir un National Office for Cyberspace (NOC) pour protéger l’infrastructure réseau américaine face aux attaques.

Ce rapport (disponible en fichier PDF), qui a demandé plus d’un an de travail, recommande la nomination d’un membre de l’équipe de la Maison Blanche pour gérer les menaces en ligne et la fusion du National Cyber Security Center et du Joint Inter-Agency Cyber Task Force.

“Nous faisons face à un défi à long terme dans le cyber-espace, posé notamment par des agences gouvernementales et armées étrangères, et les réseaux criminels. Si nous perdons ce combat, cela risque d’entraîner de sérieux dommages au niveau de la santé économique et de la sécurité nationale des Etats-Unis“, peut-on lire dans le rapport du CSIS.

“Trouver des moyens de tirer un meilleur parti du cyber-espace contribuera à donner aux Etats-Unis un avantage concurrentiel dans un monde où nous sommes actuellement à la traîne. De même, la capacité d’opérer dans le cyber-espace et de nous défendre contre les actions des autres est un élément crucial de la prospérité de notre nation”, est-il écrit.

Ce nouvel organisme s’occuperait de la sécurité informatique sur toutes les agences gouvernementales, et ferait également appel aux services du secteur privé pour sécuriser l’infrastructure nationale en ligne, dont 85% n’est pas sous contrôle gouvernemental.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur