Bbox Media Center, vitrine d’innovation pour Bouygues Telecom

Marketing
Bbox Media Center

Pour mieux s’immiscer dans l’odyssée du foyer connecté, Bouygues Telecom reconvertit sa Bbox en passerelle multimédia et lui adjoint un écosystème applicatif proposé sans frais à ses clients Internet.

Acteur discret du quatuor majeur de la téléphonie mobile hexagonale, Bouygues Telecom affûte ses armes dans le débat du foyer connecté.

Pour ne pas rater le train en marche, la filiale télécoms du groupe Bouygues intronise Bbox Media Center.

L’ensemble des abonnés à ses formules ADSL et fibre est éligible à cet offre sans obligation d’achat.

Si la disponibilité avérée de cette application sous Windows, Mac OS X, iOS et Android abolit les frontières logicielles, le concept parvient également à imposer un frein aux contraintes matérielles en recyclant jusqu’aux reliquats technologiques avec le concours de boîtiers optionnels.

En d’autres termes, le deuxième larron de l’affaire, devancé de quelques semaines par SFR dans l’annonce automnale de ses contributions dans le domaine, abat enfin un jeu de qualité, après une première expérience ponctuée d’incohérences.

Tapi dans l’ombre de ténors qui se sont mordu la queue à trop jouer d’innovations (la Google TV parle d’elle-même), Bouygues Telecom avait en effet tenté une incursion en janvier dernier.

Emaillée d’aberrations et de sévères limites techniques, la résultante avait toutefois laissé augurer d’un avenir plus faste.

Il fallait vraisemblablement laisser aux terminaux connectés le temps de s’immiscer en douceur dans la sphère domestique.

Remodelé pour l’occasion, Bbox Media Center renaît aux yeux du grand public pour perpétuer cette tendance prononcée à la sédentarisation des ardoises tactiles.

A cet instar, Bouygues Telecom, à l’évocation de son partenariat avec Archos dans le cadre d’une opération de distribution de tablettes à 0,66 euro par jour, contourne habilement l’épineux enjeu de la 3G sur de tels terminaux.

Les tablettes se dédient à la consommation de contenus ; pas à leur création“, confirme ainsi l’opérateur.

(Lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur