Bibliothèque numérique européenne : France Télécom entre dans la boucle

Mobilité

Un protocole d’accord a été signé entre France Télécom et la Bibliothèque
nationale de France pour faciliter la numérisation de son fonds.

France Télécom s’incruste dans la culture à l’ère numérique. L’opérateur télécoms vient de signer avec la Bibliothèque nationale de France (BnF) un accord de partenariat de développement numérique.

Objectif : promouvoir le patrimoine culturel numérique de France et en faciliter l’accès à partir du projet de Bibliothèque numérique européenne (BNE), si cher à Jean-Noël Jeanneney, président de la grande bibliothèque française. Un premier groupe d’experts au niveau européen s’était réuni en mars 2006 pour plancher sur l’évolution du programme BNE, qui vient d’être rebaptisé Europeana.

France Télécom apporte à la BnF sa compétence technologique en matière d’organisation des documents, de recherche d’information et d’accès aux résultats, ou de techniques de traitement des langues naturelles appliquées au texte.

Cette coopération entre l’opérateur et la BnF permettra au public d’avoir accès aux documents numérisés (mode image et mode texte) mis en ligne gratuitement par la BnF via la bibliothèque numérique européenne.

90 000 ouvrages libres de droit étaient en ligne fin 2006. La bibliothèque devrait en compter 200 000 un an plus tard. Parallèlement, les discussions se poursuivent avec les ayants droits (éditeurs, auteurs…) pour y ajouter, avec leur accord, des oeuvres qui ne sont pas dans le domaine public.

A l’occasion de la présentation de ses chantiers numériques culturels qui s’est déroulée mardi 23 janvier (voir encadré), Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la Culture et de la Communication, a confirmé que la mise en oeuvre du projet de la Bibliothèque numérique européenne “était entrée dans sa phase opérationnelle”. Une ligne de crédit de 10 millions d’euros est ainsi ouverte pour le financement de projets de numérisation dont la bibliothèque numérique européenne est le projet moteur.

Des ponts avec la Fondation Orange

Des dispositifs seront mis en oeuvre, facilitant l’accès des publics déficients visuels et auditifs à l’offre culturelle de la BnF. Il seront l’objet d’une collaboration, dans le cadre du mécénat de la Fondation Orange (ex-Fondation France Télécom). Concernant l’offre de services aux déficients visuels et auditifs, un premier projet porte sur la déficience auditive. En effet, le cycle de conférences philosophiques organisé en 2007 sera retranscrit en direct sur écran. D’autres projets, au b énéfice des malvoyants, sont également à l’étude.

En outre, France Télécom développera une offre de services basée sur la programmation culturelle de la BnF. Les clients de France Télécom pourront accéder en direct, ou en différé, sur le portail Internet Orange.fr ou, occasionnellement, sur le portail mobile Orange World, à des événements culturels organisés par la BnF.

Les autres “Chantiers numériques culturels”
Présentés par Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture et de la Communication, Les “chantiers numériques culturels” visent à favoriser l’accès à la culture pour tous grâce à Internet. Il comprend notamment un plan de numérisation, doté de 2,8 millions d’euros, a été mis en oeuvre en 2007. Objectif : augmenter l’offre des ressources culturelles numériques et favoriser une consultation libre pour les internautes. Parmi les projets soutenus par ce plan figure la numérisation par la Cinémathèque française du catalogue L’albatros ou encore des enregistrements du Théâtre de l’Odéon. Le ministre a également inauguré le lancement de la nouvelle version du portail Culture.fr qui permet d’accéder à 7 500 événements, 30 000 organismes, 2 800 musées et 1 300 bibliothèques. Par ailleurs, le plan de sauvegarde de l‘Institut National de l’Audiovisuel a été porté à 12,3 millions d’euros pour 2007.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur