Bilan FEVAD : des cadeaux de Noël très “click and collect”

Marketing
fevad-noel-2014

La FEVAD a constaté un recours sans précédent au “click and collect” (retrait en magasin de commandes effectuées sur Internet) lors des achats de Noël 2014 en France.

Au crépuscule d’une année 2014 marquée par l’essor du commerce électronique transfrontalier, le développement de l’activité sur les places de marché et l’augmentation du nombre de cyber-acheteurs, l’Internet marchand s’est bien porté en France pendant les fêtes.

Ce constat, la FEVAD l’établit sur la base d’une enquête menée du 26 au 31 décembre avec l’institut CSA auprès de 1009 internautes âgés de 18 à 75 ans. Le principal club e-commerce de France – avec près d’un millier d’entreprises adhérentes – note que 28 millions de Français ont préparé ou réalisé des achats de Noël sur la Toile entre novembre et décembre. Ils sont 86 % à avoir acheté au moins autant en ligne que via les autres canaux (et 39 % à s’être essentiellement appuyés par Internet).

La tendance est à l’anticipation : 22 % des sondés ont effectué leurs achats plus tôt que l’année dernière ; seuls 13 % déclarent s’y être pris plus tard. Les opérations promotionnelles que sont le Black Friday et le Cyber Monday ont pesé dans la balance. Les e-consommateurs sont d’ailleurs 52 % à avoir profité de remises, sous quelque forme que ce soit (packs, codes de réduction, offres de remboursement, etc.).

Les produits culturels restent les plus prisés dans les canaux BtoC : plus de la moitié des personnes interrogées (51 %) en ont acheté au moins un en vue de l’offrir. Les livres physiques arrivent en tête (31 %, contre 3 % pour le format numérique), devant la musique et les films (20 %), puis la billetterie (15 %, spectacles, concerts, matchs et places de cinéma confondus).

Les jeux et jouets arrivent en deuxième position (46 % ; 15 % pour la catégorie “jeux vidéo”), devant la mode (38 % au global ; 33 % pour les vêtements et chaussures et 11 % pour les bijoux). Le secteur du multimédia est plus en retrait : seuls 15 % des répondants ont acheté au moins un produit informatique sur le Net en vue d’en faire un cadeau. Ce taux passe à 12 % pour la photo/vidéo et à 10 % pour la hi-fi ainsi que pour la téléphonie. Il semble que le grand public préfère se rendre en magasin avant d’acquérir ces différents types de produits.

Les boutiques physiques sont aussi de plus en plus prisées pour retirer les commandes effectuées en ligne : 20 % des sondés disent s’être livrés à cette pratique du “click & collect”. On privilégie toutefois encore largement l’envoi à domicile (77 %), parfois en express (15 %). Alors que le point-relais est moins utilisé qu’en 2013 (- 8 points, à 53 %). Pour les billets, la voie électronique n’est pas encore généralisée : ils ne sont que 14 % de cyber-acheteurs à l’avoir empruntée au moins une fois (32 % chez les 18-24 ans, qui sont aussi les plus nombreux à acheter sur des sites Web à l’étranger).

La FEVAD n’avance pas d’estimation chiffrée des ventes. Les prévisionnels de début novembre faisaient d’un volume global de transactions en hausse de 10 % par rapport à la même période en 2013, à 11,1 milliards d’euros, la fréquence des achats compensant la baisse du panier moyen. le e-commerce français pèserait alors 56 milliards d’euros sur l’année 2014.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur les solutions e-commerce ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur