Bittle élargit ses horizons après son deuxième tour de table

EntrepriseLevées de fondsManagementRessources humaines
bittle-levee-fonds

Au sortir de son 2e tour de table (1,1 million d’euros), l’éditeur français spécialiste des solutions décisionnelles en mode SaaS se projette vers l’international.

Développer la notoriété de ses solutions décisionnelles sur le marché français et accélérer leur expansion à l’international, tout particulièrement en Amérique du Nord : tels sont les principaux objectifs de Bittle après son deuxième tour de table.

L’éditeur basé à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a levé 1,1 million d’euros auprès de PACA Investissement, Siparex Proximité Innovation et CAAP Création*. Un financement qui vient s’ajouter aux 500 000 euros obtenus fin 2012 avec le concours de Solid, la société de capital-risque “solidaire” du groupe Siparex.

Fondé en 2009 par Christophe Suffys (aujourd’hui président), Morgan Ventimila (responsable R&D) et Pierre Mougin (responsable ventes directes), Bittle propose des outils de suivi et de reporting en mode cloud, inscrits dans la mouvance de la “Business intelligence”. Utilisable sur les principaux environnements techniques du marché (Amazon, Google, Microsoft, OVH…), la plate-forme permet d’établir des tableaux de bord et des indicateurs de performance afin de piloter l’ensemble des activités d’une structure.

Avec l’objectif de mettre en image les données au regard des métriques propres à chaque fonction métier, Bittle fournit de nombreux modèles de tableaux de bord et des bibliothèques regroupant plus de 500 indicateurs de performance. Pour le marketing, la mesure de fréquentation de sites Internet ou encore les coûts d’acquisition de nouveaux clients ; pour les ventes, le taux de transformation moyen et le pourcentage de bonus rapporté à la masse salariale ; pour les achats, le nombre d’appels d’offre émis et les réclamations des fournisseurs ; pour la finance, le nombre de factures impayées et le pourcentage de salaires en retard ; pour les RH, le nombre de candidats par poste et la durée moyenne d’un entretien…

Analyse multidimensionnelle

Les différentes sources de données s’importent en créant des connecteurs vers des feuilles de calcul (Excel, Google Spreadsheets), des progiciels CRM (Salesforce, Infusionsoft, Zoho CRM) ou des bases de données (Microsoft SQL Server, Oracle, PostGre SQL, MySQL). Bittle génère alors automatiquement les indicateurs correspondants, lesquels peuvent ensuite être modifiés : renommage, choix du mode de calcul, définition d’objectifs, etc. Des filtres temporels et organisationnels permettent d’affiner l’analyse multidimensionnelle.

L’accès à la plate-forme se fait selon un système d’abonnement basé sur le nombre d’utilisateurs et le volume de stockage nécessaire. Il existe une version gratuite pour un maximum de 10 000 lignes stockées et 2 connecteurs. L’offre Pro (150 euros HT par mois et par utilisateur) gère jusqu’à 200 lignes et un nombre de connecteurs illimité. Elle permet 500 consultations par mois – ou 7500 par an – et gère la mise à jour automatique des données en plus d’autoriser le partage en lecture seule vers les collaborateurs qui ne disposent pas d’un accès à Bittle.

Reste la version Enterprise, affichée à 300 euros HT par mois et par utilisateur pour 500 000 lignes, des connecteurs illimités, 1000 consultations par mois (ou 15 000 par an), une version optimisée pour les appareils mobiles et la possibilité de développer des connecteurs spécifiques. L’offre est aussi proposée en version cloud privé et en marque blanche, avec une personnalisation d’éléments comme le logo et la bannière.

Récent lauréat du Concours Mondial d’Innovation 2030 organisé par l’Etat, Bittle met à disposition de ses partenaires une API Web publique qui leur permet de s’intégrer à la solution. Sur la liste figurent notamment AVOB (gestion de la consommation énergétique des parcs informatiques), Resamania (solution de gestion à destination des clubs de sport) et Eurécia (gestion RH/management).

* SAS dotée de 19,45 millions d’euros, PACA Investissement a bénéficié du soutien de l’Europe au travers de fonds Feder (Fonds européen de développement régional) à hauteur de 50% de son capital. Sa gestion est confiée à Turenne Capital, acteur indépendant du capital-investissement qui gère 500 millions d’euros. Siparex Proximité Innovation est une filiale de La Française AM et du Groupe Siparex, spécialiste du capital-investissement dans les PME. CAAP Création est la filiale capital-risque du Crédit Agricole Alpes Provence.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous le crowdfunding ?

Crédit photo : iprostocks – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur