BitTorrent va commercialiser sa technologie peer-to-peer

Mobilité

L’éditeur américain lève 8,75 millions de dollars pour accélérer le développement et la commercialisation de ses produits.

Les menaces récemment proférées par l’industrie du disque (voir édition du 16 septembre 2005) à l’encontre des éditeurs de réseaux peer-to-peer ont porté leurs fruits. Quelques jours après, la plupart des principaux acteurs de ce marché ont entamé le dialogue avec les majors, dans le but d’empêcher le téléchargement illégal via leurs applications (voir édition du 21 septembre 2005). L’éditeur américain BitTorrent manquait toutefois à l’appel. Et pour cause : il étudiait depuis quelque temps des modèles économiques qui lui permettraient de tirer profit de ses technologies.

Ses réflexions étant arrivées à maturité, l’éditeur de solutions peer-to-peer lève aujourd’hui 8,75 millions de dollars auprès du fond d’investissement Doll Capital Management (DCM), qui a notamment financé le portail About.com. Un premier tour de table qu’il souhaite officiellement utiliser pour accélérer le développement de ses produits et leur commercialisation à travers le monde.

Plus précisement, BitTorrent souhaite proposer aux éditeurs de contenu, comme les majors du disque, les producteurs de cinéma et les éditeurs de jeux, d’utiliser sa technologie pour distribuer leurs produits. Il envisage, d’autre part, de facturer les utilisateurs finaux pour chaque fichier téléchargé ou de mettre en place des espaces publicitaires.

“En réduisant sensiblement les coûts techniques, le modèle de BitTorrent va permettre aux organisations de nombreux secteurs industriels de distribuer, rapidement et efficacement, du contenu numérique à forte valeur ajoutée à leurs actionnaires et leurs clients, dans des volumes jamais supportés jusqu’à ce jour” , indique dans un communiqué David Chao, cofondateur et directeur général de DCM, qui rejoint la direction de BitTorrent.

Un canal de diffusion pour les éditeurs de contenu

Si la technologie peer-to-peer de l’éditeur américain est principalement utilisée à des fins de partage illégal de contenu numérique culturel, elle est paradoxalement susceptible d’intéresser les éditeurs de contenu, dans la mesure où elle permet de réduire sensiblement les coûts de diffusion. La solution de BitTorrent est en effet basée sur un modèle coopératif qui offre la possibilité aux entreprises de déléguer à leurs clients l’hébergement des fichiers disponibles en téléchargement. Autrement dit, un client peut s’approprier un contenu donné auprès d’un autre client.

Plusieurs organisations utilisent déjà le réseau peer-to-peer pour distribuer massivement du contenu sur le Net. Parmi elles, l’éditeur de la distribution Linux Red Hat, le constructeur informatique Sun, la Nasa, l’éditeur de jeux Entertainement et la société italienne Telestreet qui fournit du contenu vidéo. Au final, BitTorrent estime que près de 45 millions d’internautes dans le monde utilisent ses produits, légalement ou illégalement. Il se dit, par ailleurs, à l’origine de la moitié du trafic mondial.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur